Menu actualité

Thématiques

Davantage de départs à la retraite dans la fonction publique en 2021

Publié le 22 novembre 2022 à 13h00 - par

Dans la fonction publique territoriale, l’âge moyen des départs en retraite s’élève à 62 ans, et le vieillissement des agents en activité se poursuit : près d’un sur deux a plus de 50 ans. Alors que le Gouvernement voudrait allonger la durée du travail des fonctionnaires, la direction générale de l’administration et de la fonction publique fait le point dans son rapport annuel.

En 2021, après deux années de baisse, le nombre de départs à la retraite des agents publics a augmenté, selon le rapport sur l’état de la fonction publique, publié par la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP). En cause : une hausse des départs des fonctionnaires territoriaux et de l’État, ainsi que des militaires – que la baisse des départs des fonctionnaires hospitaliers et des ouvriers d’État ne compense pas. Pour les territoriaux, la CNRACL a ainsi enregistré 46 300 nouvelles pensions de droit direct, soit une hausse de 5,9 %, après + 0,2 % en 2020. Pour la  troisième année consécutive, le nombre de départs de fonctionnaires territoriaux est égal ou supérieur à celui des fonctionnaires de l’État (qui était jusqu’alors le flux de départs le plus important).

L’âge moyen de départ à la retraite (première mise en paiement) augmente en 2021 pour atteindre 62 ans dans la fonction publique territoriale (FPT) et 60 ans et 7 mois au sein de la fonction publique hospitalière (FPH), soit trois mois travaillés supplémentaires dans les deux cas. Tandis que les fonctionnaires de l’État (FPE) ont travaillé un mois de plus et partent à 62 ans et 2 mois.

L’âge moyen de départ à la retraite pour radiation des cadres des fonctionnaires affiliés à la CNRACL progresse de trois mois. En 2021, il augmente de deux mois, à 61 ans et 3 mois pour l’ensemble des départs. En se limitant aux départs pour ancienneté, il atteint 61 ans et 9 mois (+ 2 mois). Dans la FPT, l’âge moyen des agents radiés des cadres augmente d’un mois (61 ans et 9 mois) pour l’ensemble des départs, et atteint 62 ans pour motifs familiaux (+ 1 mois) et 57 ans et 7 mois pour cause d’invalidité (+ 5 mois). Concernant les seuls départs pour ancienneté (sédentaires et actifs), les fonctionnaires territoriaux sont partis à 62 ans et 4 mois en 2021 (+ 2 mois).

Quant à la part des fonctionnaires qui liquident leur retraite avant 60 ans, elle continue à se réduire. En six ans, elle a baissé de 5 points dans la FPT (9 %), de 15 points dans la FPH (30 %) et de 6 points dans la FPE (17 %). Plus des deux tiers des départs anticipés concernent les agents de catégorie active ou les départs pour carrière longue.

Le rapport note également que le vieillissement des agents en activité se poursuit. En particulier, fin 2020, la part des 50 ans et plus représentait 47,3 % des fonctionnaires territoriaux, 36 % des hospitaliers et 38,4 % des effectifs de fonctionnaires civils de l’État. Dans la FPT, en 2020, près de la moitié des effectifs (47 %) provenaient des transferts d’agents issus des services de l’État, principalement entre 2007 et 2009. Les fonctionnaires âgés de 60 ans et au-delà sont de plus en plus nombreux dans la FPT, depuis 1992 : fin 2020, ils atteignaient 137 700, soit 8 % de plus sur un an. Selon la DGAFP, la pyramide des âges des fonctionnaires de la FPT se concentre autour des âges approchant la retraite. La proportion d’agents de 46 à 59 ans constitue la moitié des fonctionnaires (52 %), ce qui présage de départs en retraite de plus en plus nombreux dans les années à venir.

Parmi les autres agents de la FPT, se trouvent principalement les apprentis, exclusivement jeunes, et les assistants maternels et familiaux, vieillissants sur la pyramide des âges (un tiers ont entre 53 et 61 ans). Depuis 2009, la part des 30-45 ans a baissé de 8 points et s’élève à seulement 16 %. La baisse, entre 2019 et 2020, du nombre d’agents de 60 ans et plus (− 4,6 %) s’approche de celle relevée pour le total des agents de la FP (− 4,9 %), ce qui indique vraisemblablement un non-remplacement des départs en retraite. Depuis 2013, la population totale des agents de ces statuts a baissé de 10,7 %.

La DGAFP note par ailleurs que l’âge moyen est au total plus élevé dans la fonction publique que dans le secteur privé.

Marie Gasnier