Réintégration d'un agent mis à la retraite pour invalidité

Retraite

Dans un arrêt du 25 juillet 2017, n° 15LY02322, la Cour administrative d’appel de Lyon précise les modalités de réintégration d’un agent redevenu apte après une retraite pour invalidité.

Il résulte des dispositions de l’article 35 du décret n° 2003-1306 du 26 décembre 2003 relatif au régime de retraite des fonctionnaires affiliés à la CNRACL que la réintégration d’un fonctionnaire territorial reconnu, après sa mise à la retraite pour invalidité, apte à reprendre ses fonctions ne peut intervenir, d’une part, qu’après avis de la commission de réforme et, d’autre part, qu’en cas de vacance d’un emploi correspondant à son grade. Par ailleurs, le fonctionnaire reconnu, après sa mise à la retraite pour invalidité, apte à reprendre ses fonctions et ayant fait l’objet d’une radiation des cadres a rompu le lien qui l’unissait au service et a, dès lors, perdu la qualité de fonctionnaire. Dans ces conditions, il ne saurait être invoqué à l’encontre de la décision refusant une demande de réintégration les dispositions relatives au reclassement des fonctionnaires, ni celles concernant la saisine du centre de gestion sur la situation d’un fonctionnaire territorial.

 

Texte de référence : CAA de Lyon, 3e chambre – formation à 3, 25 juillet 2017, n° 15LY02322, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ? Sécurité

    Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ?

    29/09/21
    Le projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure envisage de renforcer la répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure.
  • Tous les articles juridiques