Retraites des fonctionnaires : la hausse des cotisations étalée sur 4 ans

Retraite

La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a annoncé jeudi 26 septembre que la hausse des cotisations salariales des fonctionnaires, décidée dans le cadre de la réforme des retraites, serait étalée sur quatre ans, entre 2014 et 2017.

La réforme des retraites, examinée le 7 octobre à l’Assemblée, prévoit une hausse progressive des cotisations salariales pour tous les régimes (général, fonctionnaires, spéciaux). Elle doit atteindre 0,3 point en 2017 et va être étalée : 0,15 point en 2014, puis 0,05 point supplémentaire en 2015, 2016 et 2017.

Chez les fonctionnaires, pour atténuer l’impact sur le pouvoir d’achat des quelque 5 millions d’agents, le gouvernement a décidé d’étaler cette hausse autrement. « L’effort de 0,3 % s’étalera sur la période 2014 à 2017 de la façon suivante : une hausse de 0,06 % sera appliquée en 2014 et sera suivie d’une hausse de 0,08 % chaque année sur trois ans », a dit Mme Lebranchu dans un discours publié à l’issue d’une rencontre avec les syndicats de la fonction publique.

À la suite de la précédente réforme des retraites de 2010, le taux de cotisation des fonctionnaires augmente déjà progressivement pour être aligné sur celui du privé. La réforme a en effet institué une hausse de 0,27 point par an afin de rejoindre le niveau du privé en 2020.

À l’issue de la réunion avec les organisations syndicales, Mme Lebranchu a confirmé lors d’une conférence de presse la revalorisation des salaires des fonctionnaires les moins bien payés. Ils vont se voir attribuer au 1er janvier 2014 des augmentations allant de 4,6 euros à quelque 46 euros mensuels. « C’est une revalorisation des plus bas salaires de la catégorie C qui se fera aux  alentours du Smic et, d’après nos calculs, c’est 1 645 000 agents qui vont être impactés », a affirmé la ministre.

Cette revalorisation va se faire en deux années, a précisé Mme Lebranchu. « C’est une quasi-réparation d’une situation qui n’était pas acceptable de mon point de vue », a-t-elle ajouté. Interrogée sur le coût de la revalorisation, la ministre s’est refusée à toute évaluation à ce stade.

Le gouvernement a également décidé que la revalorisation des plus bas salaires de la catégorie C se ferait « dans le cadre d’une grille restructurée », comme le souhaitaient syndicats et gouvernement.

La Fonction publique compte trois catégories d’agents, A, B et C. Cette dernière catégorie rassemble 47 % des agents, d’après les dernières données disponibles. Dans la fonction publique territoriale, 75,9 % des agents relèvent de cette catégorie, tandis qu’ils sont 49,5 % dans l’hospitalière et 22,9 % dans la fonction publique d’État.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013
 

L'analyse des spécialistes

  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Tous les articles juridiques