Fleury-Mérogis : le maire alerte sur les conditions de travail du personnel pénitentiaire

Santé et sécurité au travail

Dans un communiqué publié vendredi puis par saisines du contrôleur général des lieux de privation de liberté, du Défenseur des droits et du député PS Julien Dray, David Derrouet, maire socialiste de Fleury-Mérogis, alerte sur la dégradation des conditions de travail du personnel pénitentiaire.

« Après les grèves de 2009 et 2010, c’était hier au tour des surveillantes d’exprimer leur colère. (…) Je tiens ici à leur apporter mon entier soutien, ainsi qu’à l’ensemble des agents du centre pénitencier » affirme David Derrouet dans un communiqué de presse daté du 15 juillet. Les raisons de la colère ? La réforme des prisons, « un échec majeur » selon lui, caractérisée par une baisse des effectifs dont il énumère les conséquences négatives. « Les sorties des détenus sont compliquées à encadrer (…) les surveillants (…) affirment ne plus être en capacité d’assurer correctement la sécurité (…), les conditions de travail entrainent une pénibilité du travail accrue (…) la faiblesse des salaires conduit à des difficultés de logements (…) », etc.

Pour ces raisons, le maire de Fleury-Mérogis, dont la maison d’arrêt est le premier employeur, a adressé ce mardi 19 un courrier au contrôleur général des lieux de privation de liberté, au Défenseur des Droits Dominique Baudis, ainsi qu’à Julien Dray, député PS de l’Essonne. Dans cette lettre que s’est procurée l’AFP, il insiste sur la nécessité de moyens financiers et humains supplémentaires pour enrayer la hausse des tentatives de suicide.
« Sans mise en place d’une table ronde réclamée depuis un an avec le Ministre de la Justice et les syndicats sur la réforme des prisons et les conditions de travail du personnel du Ministère de la Justice, la municipalité engagera toute procédure pour soutenir à Fleury comme en France les agents pénitenciers » conclut le communiqué du 15 juillet, une revendication renouvelé dans le courrier daté de ce mardi.

L'analyse des spécialistes

  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Le régime des CCAS : qu'en est-il de l'extension des possibilités de délégation dans les CCAS ? Administration

    Le régime des CCAS : qu’en est-il de l’extension des possibilités de délégation dans les CCAS ?

    29/08/18
    Le centre communal d'action sociale, créé dans toute commune de 1 500 habitants ou plus, a pour mission d'animer une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison étroite avec les institutions publiques et privées, et de participer à l'instruction des demandes d'aide sociale.
  • Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • Tous les articles juridiques