Fleury-Mérogis : le maire alerte sur les conditions de travail du personnel pénitentiaire

Santé et sécurité au travail

Dans un communiqué publié vendredi puis par saisines du contrôleur général des lieux de privation de liberté, du Défenseur des droits et du député PS Julien Dray, David Derrouet, maire socialiste de Fleury-Mérogis, alerte sur la dégradation des conditions de travail du personnel pénitentiaire.

« Après les grèves de 2009 et 2010, c’était hier au tour des surveillantes d’exprimer leur colère. (…) Je tiens ici à leur apporter mon entier soutien, ainsi qu’à l’ensemble des agents du centre pénitencier » affirme David Derrouet dans un communiqué de presse daté du 15 juillet. Les raisons de la colère ? La réforme des prisons, « un échec majeur » selon lui, caractérisée par une baisse des effectifs dont il énumère les conséquences négatives. « Les sorties des détenus sont compliquées à encadrer (…) les surveillants (…) affirment ne plus être en capacité d’assurer correctement la sécurité (…), les conditions de travail entrainent une pénibilité du travail accrue (…) la faiblesse des salaires conduit à des difficultés de logements (…) », etc.

Pour ces raisons, le maire de Fleury-Mérogis, dont la maison d’arrêt est le premier employeur, a adressé ce mardi 19 un courrier au contrôleur général des lieux de privation de liberté, au Défenseur des Droits Dominique Baudis, ainsi qu’à Julien Dray, député PS de l’Essonne. Dans cette lettre que s’est procurée l’AFP, il insiste sur la nécessité de moyens financiers et humains supplémentaires pour enrayer la hausse des tentatives de suicide.
« Sans mise en place d’une table ronde réclamée depuis un an avec le Ministre de la Justice et les syndicats sur la réforme des prisons et les conditions de travail du personnel du Ministère de la Justice, la municipalité engagera toute procédure pour soutenir à Fleury comme en France les agents pénitenciers » conclut le communiqué du 15 juillet, une revendication renouvelé dans le courrier daté de ce mardi.

L'analyse des spécialistes

  • Loi Élan : focus sur le PLU Urbanisme

    Loi Élan : focus sur le PLU

    18/04/19
    La loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite loi Élan, contient un certain nombre de dispositions relatives aux documents d’urbanisme, et plus particulièrement au plan local d’urbanisme (PLU).
  • La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification Urbanisme

    La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification

    16/04/19
    La loi Élan du 23 novembre 2018 participe de la stratégie « logement » initiée par le gouvernement. Elle s’articule autour de quatre objectifs politiques : construire plus, mieux et moins cher ; faire évoluer le logement social ; répondre aux besoins de chacun ; améliorer le cadre de vie.
  • Les apports de la loi Élan quant à l'urbanisation du littoral Urbanisme

    Les apports de la loi Élan quant à l’urbanisation du littoral

    05/04/19
    La loi Élan est entrée en vigueur le 25 novembre 2018. Certaines de ses dispositions concernent notamment les communes du bord de mer puisqu'elles viennent assouplir la loi Littoral en permettant l’urbanisation du littoral. Jean-Baptiste Dubrulle, Avocat associé, et Kévin Holterbach, Avocat, tous deux chez Bignon Lebray, nous apportent des précisions sur le volet littoral de la loi Élan.
  • Tous les articles juridiques