Hôpital public : trois primes pour les soignants

Santé

Les primes pour les soignants promises par le gouvernement pour renforcer l’attractivité de l’hôpital public sont entrées en vigueur en janvier.

Présenté le 20 novembre, le volet « Investir pour l’hôpital » de la stratégie « Ma Santé 2022 » vise notamment à restaurer l’attractivité des métiers à l’hôpital public, en instaurant trois primes pour les soignants de la fonction publique hospitalière (FPH). Conformément à ses engagements, la ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé, le 31 janvier, leur entrée en vigueur « dès ce mois de janvier ».

La prime « Grand âge »

D’un montant de 100 euros net par mois (118 euros bruts), cette prime est destinée aux 80 000 aides-soignants exerçant auprès des personnes âgées. Un décret du 30 janvier 2020 (JO du 31 janvier 2020) prévoit donc qu’elle concerne tous les aides-soignants exerçant au sein d’une structure spécialisée dans la prise en charge des personnes âgées : établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), unités de soins de longue durée (USLD), services de soins de suite et de réadaptation gériatrique, services de médecine gériatrique. La prime « Grand âge » s’applique aux rémunérations versées à compter du mois de janvier 2020.

La prime d’attractivité

La prime d’attractivité de 800 euros net par an intéresse près de 50 000 infirmiers, manipulateurs en électroradiologie médicale, aides-soignants et auxiliaires de puériculture à bas salaire exerçant dans les hôpitaux de Paris et de la petite couronne, qui sont soumis à de fortes difficultés de recrutement. Celle-ci sera versée au cours du premier trimestre 2020 aux soignants exerçant à Paris, en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et dans les Hauts-de-Seine, et dont le revenu est inférieur à la médiane, comme le prévoit un décret du 30 janvier 2020 (JO du 31 janvier 2020).

La prime de valorisation collective

La prime de valorisation collective, d’un montant compris entre 200 et 600 euros par projet et par agent, concernera tous les personnels de la fonction publique hospitalière (FPH) engagés dans des projets de transformation et d’amélioration de la qualité des soins. Un prochain décret viendra préciser ses modalités de création et d’attribution au sein des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux. Destinée à favoriser la cohésion interprofessionnelle autour de projets collectifs d’amélioration de la qualité des soins, cette prime sera attribuée à l’ensemble des agents participant aux projets validés par les chefs de service et responsables d’équipes, précise le ministère des Solidarités et de la Santé.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum