La durée minimale d'expérience requise pour exercer la fonction de maître d'apprentissage est abaissée

Statut

Le décret n° 2011-1358 du 25 octobre 2011 publié au Journal officiel du 27 octobre 2011 abaisse la durée minimale d’expérience requise pour exercer la fonction de maître d’apprentissage. Un plus grand nombre d’employeurs pourra ainsi recourir à l’apprentissage.

La durée d’expérience requise passe ainsi de 5 à 3 ans pour les personnes justifiant seulement d’une expérience professionnelle en relation avec le titre ou diplôme préparé par l’apprenti – et ne possédant pas de titre ou diplôme équivalent.

Les salariés titulaires d’un diplôme ou d’un titre relevant du domaine professionnel et d’un niveau au moins équivalent à celui préparé par l’apprenti doivent quant à eux désormais justifier d’une expérience professionnelle, en relation avec la qualification visée, de 2 ans et non plus de 3.

Les stages et les périodes de formation effectués en milieu professionnel, dans le cadre d’une formation initiale ou continue qualifiante ne sont pas pris en compte dans le calcul de la durée d’expérience requise.
 

Texte de référence : Décret n° 2011-1358 du 25 octobre 2011 relatif à l’expérience professionnelle des maîtres d’apprentissage

L'analyse des spécialistes

  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ? Sécurité

    Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ?

    29/09/21
    Le projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure envisage de renforcer la répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure.
  • Tous les articles juridiques