La loi sur le nouveau statut des pompiers volontaires publiée au JO

Statut

La loi définissant le nouveau statut juridique des pompiers volontaires précisant que cette activité « repose sur le volontariat et le bénévolat », et « nest pas exercée à titre professionnel mais dans des conditions qui lui sont propres » est publiée jeudi au Journal officiel.

Ce texte doit préserver le système français du volontariat menacé par une directive européenne qui envisage d’assimiler l’activité des pompiers à du travail – avec encadrement du temps d’activité et versement d’un salaire – à quoi s’ajouteront cotisations et CSG. Cette loi concerne les 197 000 pompiers volontaires français. Elle précise que ces pompiers ne toucheront plus dorénavant des « vacations », mais des « indemnités ».

Cette proposition de loi avait été adoptée à l’unanimité le 13 avril en commission à l’Assemblée nationale. Elle avait été réclamée par la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), l’Assemblée des départements de France, l’Assemblée des maires de France et soutenue par le président Nicolas Sarkozy. Les discussions sur la directive européenne sur le temps de travail sont prévues à l’automne.

 

Texte de référence : Loi n° 2011-851 du 20 juillet 2011 relative à l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires et à son cadre juridique

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques