Modification du cadre d'emplois des biologistes, vétérinaires et pharmaciens territoriaux (catégorie A - Filière médico-sociale)

Statut

Ce cadre d’emplois est désormais constitué de trois grades de biologiste, vétérinaire et pharmacien de classe normale, hors classe et de classe exceptionnelle.

Le décret n° 2011-1930 du 21 décembre 2011 modifiant le décret n° 92-867 du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d’emplois des biologistes, vétérinaires et pharmaciens territoriaux actualise les fonctions antérieures prises en compte pour le classement indiciaire lors de la titularisation et pour le reclassement dans ce cadre d’emplois. Il précise également les conditions de détachement et d’intégration.

Les biologistes, vétérinaires et pharmaciens de classe normale ou hors classe peuvent être inscrits, sous conditions, sur un tableau d’avancement pour l’accès aux grades de classe exceptionnelle après examen professionnel. Le décret n° 2011-1931 du 21 décembre 2011 portant échelonnement indiciaire applicable aux biologistes, vétérinaires et pharmaciens territoriaux modifie quant à lui, les durées minimales et maximales de chacun des échelons des grades. Le décret n° 92-868 du 28 août 1992 est abrogé.

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4 Loi Vie locale Intercommunalité

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4

    30/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ? Urbanisme

    Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ?

    15/07/19
    Le projet de loi Orientation des mobilités, actuellement soumis à la Commission mixte paritaire, a ouvert la possibilité pour les présidents de conseils départementaux, les maires et les présidents d’établissement de coopération intercommunale (EPCI) d’augmenter à 90 km/h la limite de circulation sur les routes du réseau secondaire. Cela correspond à une volonté gouvernementale de les responsabiliser.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3 Loi Blanquer Éducation

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3

    11/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques