La Réunion primée pour un projet de transports collectifs en site propre

Administration

La région ultramarine figure parmi les lauréats de l’appel à projets « Transports collectifs en site propre et Pôles d’échanges multimodaux ».

Dans le cadre de sa politique de développement des transports en commun, le conseil régional de La Réunion a répondu à l’appel à projets « Transports collectifs en site propre et Pôles d’échanges multimodaux », lancé par le ministère délégué chargé des Transports en décembre 2020. Doté de 900 millions d’euros, celui-ci a pour objectif de soutenir financièrement le développement des transports collectifs en site propre élaborés par les autorités organisatrices de la mobilité. L’aide de l’État se concentre sur le volet infrastructures.

Présenté par la collectivité régionale de La Réunion, le projet de création d’une voie réservée aux transports en commun (VRTC) sur la RN2, à Sainte-Marie, a été retenu parmi les 162 lauréats. Celui-ci va donc bénéficier d’une subvention à hauteur de 2,48 millions d’euros.

Le projet de VRTC de la région ultramarine porte sur l’aménagement de la Bande d’arrêt d’urgence (BAU) en faveur des transports en commun le long de la RN2, entre la Ravine des Chèvres et Duparc. Cette voie s’inscrit dans l’objectif de développement de l’attractivité des transports en commun à court terme, en application du Schéma régional des infrastructures et des transports, en améliorant la régularité et la vitesse commerciale du réseau Car Jaune, principalement le matin, où les congestions sont les plus marquées. D’un coût estimé de 17,88 millions d’euros HT, il sera financé par la région, l’État et le FEDER, l’Europe étant le principal financeur. Au-delà du montant de la subvention, la présidente du conseil régional de la Réunion, Huguette Bello, se félicite de cette distinction, qui constitue un encouragement à la politique en faveur du développement des transports en commun et modes doux.

Posté le par

Recommander cet article