Lancement d’un site Normandie2016.fr en vue de la fusion des deux régions

Administration

Les régions de Haute et de Basse-Normandie ont lancé jeudi 6 novembre un site internet commun en vue de leur fusion en 2016 dans le cadre de la réforme territoriale, sans attendre le vote de la loi.

Cet article fait partie du dossier :

Administration RÉFORME TERRITORIALE : LA TECTONIQUE DES CARTES Voir le dossier

« Même si la loi n’est pas encore votée, nous sommes d’ores et déjà dans la préparation de la fusion des deux Normandie. Le 1er janvier 2016, c’est demain », disent dans un communiqué commun Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais, les présidents PS de Haute et de Basse-Normandie.

Le site [www.normandie2016.fr] met en valeur les atouts économiques, scientifiques et culturels d’une Normandie réunifiée. Certains sont connus dans le domaine agricole et alimentaire. La Normandie occupe par exemple la première place en France pour la filière équine, les fromages, le beurre, la crème, les pommes à cidre, les coquillages, la culture du lin (1re en Europe). C’est aussi le cas dans les domaines de l’énergie (nucléaire, pétrole, éolien en mer) et de l’activité portuaire.

Certains points forts sont moins connus, comme la place occupée par le numérique, la recherche et développement automobile, la transformation du thé, du café et du cacao ou le flaconnage de luxe.

Le site, qui recommande avec humour d' »enlever le haut et le bas », recense les différentes réunions publiques de discussions qui seront organisées avec la population sur les perspectives d’une grande Normandie. Il n’aborde pas l’épineux problème du choix de la capitale régionale, susceptible d’entraîner des tensions entre les partisans de Rouen et de Caen.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum