Prévention des conflits d'intérêts

Droits et obligations

Le décret n° 2014-90 du 31 janvier 2014 publié au Journal officiel du 2 février 2014 précise les conséquences du constat d’une situation de conflit d’intérêts susceptibles de se présenter.

Les personnes chargées d’une mission de service public, si elles sont titulaires d’une délégation de signature, peuvent s’abstenir d’en user en cas de conflit d’intérêt. Elles informent alors sans délai le délégant par écrit, précisant la teneur des questions pour lesquelles elles estiment ne pas devoir exercer leurs compétences. Elles devront alors aussi s’abstenir de donner des instructions aux personnes placées sous leur autorité relativement à ces questions.

Si elles sont par contre placées sous l’autorité d’un supérieur hiérarchique, elles doivent l’informer sans délai par écrit. Le supérieur hiérarchique, confiera alors la préparation ou l’élaboration de la décision à une autre personne placée sous son autorité. Dans ce cas, la personne dessaisie ne peut prendre part à aucune réunion ni émettre aucun avis en rapport avec les questions en cause.
 

Textes de référence :

Loi n° 2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique

Décret n° 2014-90 du 31 janvier 2014 portant application de l’article 2 de la loi n° 2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique

L'analyse des spécialistes

  • La loi d'orientation des mobilités porte décentralisation de la décision d'augmentation des vitesses maximales autorisées à 90 km/h Urbanisme

    La loi d’orientation des mobilités porte décentralisation de la décision d’augmentation des vitesses maximales autorisées à 90 km/h

    24/01/20
    Contrairement à ce qui peut être relayé par les médias, le retour de la vitesse maximale autorisée à 90 km/h sur les routes secondaires ne sera pas immédiat. Une méthodologie associant tous les acteurs de la prévention routière et la rédaction de chartes seront nécessaires pour sécuriser juridiquement les arrêtés pris par les présidents de département, les maires et les présidents d'établissement public de coopération intercommunale (EPCI).
  • La performance énergétique dans les bâtiments à usage tertiaire : retour sur le décret « tertiaire » du 23 juillet 2019 Énergie

    La performance énergétique dans les bâtiments à usage tertiaire : retour sur le décret « tertiaire » du 23 juillet 2019

    16/01/20
    Le décret n° 2019-771 du 23 juillet 2019 relatif aux obligations d’actions de réduction de la consommation d’énergie finale dans les bâtiments à usage tertiaire, dit « décret tertiaire », est entré en vigueur le 1er octobre 2019, et doit être précisé par un arrêté ministériel dont la parution est attendue prochainement. Précisions.
  • L'encadrement du processus de recrutement des agents contractuels précisé par décret Statut

    L’encadrement du processus de recrutement des agents contractuels précisé par décret

    14/01/20
    La loi du 6 août 2019 a procédé à l'élargissement des cas de recours aux agents contractuels pour pourvoir des emplois permanents, et a pris soin de renvoyer à l'adoption d'un décret, pour apporter les garanties nécessaires au respect du principe d'égale admissibilité aux emplois publics.
  • Tous les articles juridiques