Suspension de révocation d'un agent territorial

Droits et obligations

La décision de suspension de révocation d’un agent n’a pas forcément pour effet de contraindre l’agent à rembourser les sommes perçues.

Dans le cadre d’un recours en référé, le juge peut prononcer la suspension de la décision de révocation d’un agent. Cela a pour conséquence d’obliger la collectivité à réintégrer l’agent jusqu’au jugement statuant sur le fond, de lui verser son traitement et de suspendre le versement de l’allocation d’aide au retour à l’emploi.

Cette décision n’a pas forcément pour effet de contraindre l’agent à rembourser les sommes perçues. Le juge pourra moduler dans le temps les effets de sa décision en décidant qu’elle ne prendra effet qu’à une date ultérieure.

Textes de référence :

Conseil d’État, Assemblée, du 11 mai 2004, n° 255886, publié au recueil Lebon

Conseil d’État, 2 SS, du 21 décembre 2001, n° 237774, inédit au recueil Lebon

Question écrite n° 573 du 10 juillet 2012, JOAN, n° 36, 11 septembre 2012

L'analyse des spécialistes

  • Valoriser sa démarche environnementale dans les appels d’offres publics Appel d'offres

    Appels d’offres publics : valoriser sa démarche environnementale et intégrer les critères RSE

    14/02/18
    Selon les termes de l’article 10 du décret du 25 mars 2016 pour des spécifications « d’ordre environnemental, social ou autre », les acheteurs peuvent recourir à des labels dans leur consultation afin d’inclure des critères RSE dans leur politique d’achat. La question se pose cependant de savoir si, d’un point de vue juridique, le recours à un label d'acheteur, quel qu’il soit, est de nature à porter atteinte à l’égalité de traitement des candidats et donc in fine à fragiliser juridiquement les appels d’offres ?
  • Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe Intercommunalité

    Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe : quelles conséquences ?

    04/01/18
    La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale pour la République (dite loi « NOTRe ») attribue, à titre obligatoire, les compétences « eau » et « assainissement » aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération, à compter du 1er janvier 2020.
  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Tous les articles juridiques