DGCCRF : des variations de prix proches de zéro pour janvier 2010

Exécution des marchés

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) publie les résultats de son observation des prix et des marges pour janvier 2010.

D’après l’Observatoire des prix et des marges de la DGCCRF, au mois de janvier 2010, les variations mensuelles des prix sont de + 0,02 %, d’après l’indicateur de la société IRI (prix à la demande). La décroissance annuelle est de – 0,15 % pour le quatrième mois consécutif. Sur un an, le poste crèmerie (tous produits) reste le plus déflationniste (- 2,40 %).

L’indicateur d’ensemble « Nielsen-LSA » d’évolution des prix de l’offre (qui mesure l’évolution des prix des grandes et moyennes surfaces) connaît un taux de glissement annuel de + 0,11 %, soit légèrement supérieur à celui de décembre 2009 (+ 0,06 %).

L’Observatoire des prix et des marges reprend également les indicateurs de l’Insee. L’indice des produits agricoles à la production (IPPAP) met en évidence la baisse constante des prix du blé tendre, du blé dur et du maïs avec une baisse plus importante pour le blé dur (l’indice passe de 220 à 130 entre 2008 et 2009). Concernant le lait, le bétail et la volaille, les prix sont également en chute depuis 2008. Le prix moyen du lait en 2009 est revenu à son niveau de 2005.

Valérie Siddahchetty

Source : Rapport de l’Observatoire des prix et des marges de la DGCCRF

L'analyse des spécialistes

  • Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale Urbanisme

    Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale

    27/07/20
    Deux ordonnances, prises en application de la loi Élan de 2018, ont été publiées le 18 juin 2020 afin de simplifier la planification territoriale.
  • Le repositionnement du maire dans le transfert de ses pouvoirs de police spéciale aux présidents d’EPCI Élus

    Le repositionnement du maire dans le transfert de ses pouvoirs de police spéciale aux présidents d’EPCI

    24/07/20
    L’article 11 de la loi n° 2020-760 du 22 juin 2020 s’inscrit dans la continuité de la loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 dite « engagement et proximité ». Cette dernière a pour objectif de retisser le lien entre l’État et les élus locaux, particulièrement les maires qui se sont estimés malmenés depuis l’adoption de la loi NOTRe. L’article 11 précité contribue à repositionner les maires dans l’intercommunalité en supprimant l’automaticité des transferts des pouvoirs de police spéciale aux présidents des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) au moment de leur élection.
  • L'élaboration du projet de loi "3D" à l’épreuve de la Covid-19 Administration

    L’élaboration du projet de loi « 3D » à l’épreuve de la Covid-19

    10/07/20
    Le 6 janvier 2020, Madame Jacqueline Gourault a prononcé un discours à Arras dans lequel elle exposait le souhait du Gouvernement d'associer les élus locaux à la construction d'un projet de loi visant à redéfinir les relations entre l'État et les collectivités territoriales1. Des concertations devaient être menées jusqu'en juin 2020.
  • Tous les articles juridiques