L’AMF réclame la compensation intégrale des pertes liées au Covid

Finances locales

L’Association des Maires de France (AMF) juge « largement insuffisant » le dispositif envisagé par l’État pour compenser les pertes de recettes des communes liées à la crise sanitaire, dont elle réclame la compensation intégrale.

La méthode de calcul retenue « ramène les baisses de recettes du bloc communal à 750 millions d’euros en 2020 alors que les pertes de recettes et les dépenses supplémentaires sont à ce jour estimées, pour le bloc local, à 8 milliards d’euros sur 3 ans, dont plus de 5 milliards dès 2020 », écrit l’AMF dans un communiqué diffusé mercredi 10 juin 2020. Des estimations « vraisemblablement amenées à s’alourdir ».

« Pour que le bloc communal participe au plan de relance, il est indispensable que les pertes de recettes et des charges induites par la crise sanitaire soient intégralement compensées », souligne-t-elle.

L’association demande donc « la nationalisation des pertes de recettes et des dépenses engagées pour faire face à la crise ». Les communes et intercommunalités portent « les deux tiers de l’investissement public local », « indispensables à la reprise », souligne-t-elle.

Les communes ont notamment subi des pertes de recettes fiscales (taxe de séjour…) et tarifaires, du fait de la fermeture ou de la gratuité de certains établissements, et engagé des dépenses supplémentaires, en termes de personnel, d’achat de matériel, ou encore de soutien à des associations.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article