De la naissance à la mort, du climat à la Joconde : 50 nuances de fonctionnaires

Fonction publique

Santé, éducation, sécurité, culture, sport… De la naissance à la mort, ils s’occupent de tous les domaines de notre vie, dans des métiers peu ou mal connus : focus sur quelques-unes des 50 nuances de fonctionnaires.

Mettre au monde

Cette responsabilité incombe à nombre de sages-femmes hospitalières (14 701 selon l’organisation nationale syndicale des sages-femmes), à l’instar de Johanne. « Trois naissances par garde de douze heures en moyenne », avec le stress inhérent à tout accouchement dont on ignore l’issue, « plus beau moment de la vie » ou « histoire douloureuse », raconte-t-elle dans un ouvrage publié en 2018 par la CFDT (« L’Autre Trésor Public »).

Cimetière

À l’opposé, Sandrine « gère le cimetière ». Elle est « adjointe administrative », passée de l’accueil direct des familles, il y a 30 ans, aux relations quasi-exclusives avec les pompes funèbres et à la gestion de « la page Facebook » de sa commune. Elle continue d’établir les actes civils de décès, vérifie les concessions familiales et indique les causes des décès à l’Insee pour les statistiques.

Les dieux du sport

Fonctionnaires aussi, nombre d’entraîneurs des équipes de France de sports olympiques, baptisés « conseillers techniques sportifs » (CTS), comme ceux des détenteurs des records du monde et médaillés olympiques Kevin Mayer (décathlon) et Renaud Lavillenie (saut à la perche). Claude Onesta, sélectionneur multititré du handball français, est lui aussi passé par cette case, tout comme Tony Estanguet, triple médaillé d’or olympique (2000, 2004, 2012) en canoë, devenu depuis patron du comité de candidature puis du comité d’organisation des JO de 2024 à Paris.

L’origine du vin

Héros médiatiques d’un jour lors des scandales sanitaires comme les lasagnes à la viande de cheval ou celui des vins et miels certifiés français mais produits à l’étranger, les contrôleurs et inspecteurs de la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui en compte environ 3 000, veillent notamment à la qualité des produits alimentaires qui entrent en France ainsi qu’au respect des règles sanitaires sur les marchés et dans les restaurants.

Vieux chêne

À l’Office national des forêts (ONF), établissement public à caractère industriel et commercial, qui emploie 5 400 fonctionnaires et assimilés et en a perdu 25 % en 15 ans, les agents veillent sur les forêts publiques, la santé et la coupe des arbres, l’environnement, la chasse et le public. On leur doit notamment la sauvegarde des chênes centenaires remarquables, pourtant nombreux à avoir été coupés.

Nucléaire

Environ 600 fonctionnaires de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) assurent, au nom de l’État, la réglementation et le contrôle du nucléaire. Ses inspecteurs passent au crible les centrales, centres de stockage de déchets mais aussi la qualité de l’air et de l’eau, ainsi que tous les appareils médicaux émettant une source radioactive, comme ceux utilisés dans le traitement du cancer. Côté recherche, son « bras armé », l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), sous la tutelle conjointe des ministres chargés de l’Écologie, de la Recherche, de l’Énergie, de la Santé et de la Défense, rend les « avis techniques ». Il procède aussi bien à la simulation, à micro-échelle, d’accidents nucléaires, qu’à la recherche sur l’implantation de cellules souches pour réparer le corps humain en cas d’irradiation grave.

Climat

À Météo-France, 3 000 fonctionnaires s’occupent de missions très étendues. Elles concernent non seulement les prévisions météorologiques mais aussi le climat et la conservation des données. Certains de ses agents participent au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), assurent une veille pour le transport aérien ainsi que pour les volcans et les cyclones dans l’océan Indien.

Joconde

« Pop star » parmi les chefs-d’œuvre du musée du Louvre, admirés chaque année par 10,2 millions de visiteurs, la Mona Lisa de Léonard de Vinci dispose de son propre caisson dans la salle des États. Hygrométrie, luminosité, transport, documentation historique, transmission, accueil, renseignement, signalétique, sécurité… Environ 2 000 agents, dont 1 200 fonctionnaires et contractuels de droit public s’occupent quotidiennement d’elle et de ses homologues au cœur de Paris.

par Sandra Lacut

(Sources: rapports annuels de la fonction publique, « L’Autre Trésor Public » CFDT fonctions publiques, ONF, Météo-France, DGCCRF, Solidaires Fonction Publique, ASN, IRSN, SUD Culture Louvre)

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2019

 

REJOIGNEZ LE RÉSEAU DE L’EMPLOI PUBLIC

Accélérez votre carrière et favorisez votre mobilité avec weka.jobs !
En un clic retrouvez les offres d’emploi qui vous correspondent proposées par les établissements publics de votre région et, grâce à un réseau de + de 120 000 professionnels, rentrez directement en contact avec vos futurs collègues.

Découvrir le réseau

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum