Haute fonction publique : le président de la République prône l’égalité des chances

Fonction publique

Le chef de l’État a annoncé des mesures pour renforcer l’ouverture et l’égalité d’accès aux écoles de service public.

Le président de la République s’est rendu à l’Institut régional d’administration (IRA) de Nantes, le 11 février 2021, pour échanger avec des élèves fonctionnaires, des élèves de classe préparatoire intégrée à l’IRA et des lycéens. À cette occasion, Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures pour renforcer l’ouverture et l’égalité d’accès aux écoles de service public.

Les cordées du service public

Dès la fin du collège, des Cordées du service public vont voir le jour. Celles-ci sont la déclinaison pour les métiers de la fonction publique des Cordées de la réussite, dispositif favorisant l’égalité des chances. Ce dispositif est destiné en priorité aux élèves scolarisés en éducation prioritaire ou résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, aux collégiens et lycéens de zone rurale et isolée, et même à des étudiants en licence.

Les jeunes des Cordées du service public seront accompagnés par des élèves des écoles de service public ou des fonctionnaires dans leur projet d’orientation et leur découverte des carrières publiques. Toutes les écoles de service public vont s’engager dans la démarche pour « encorder » 3 500 élèves dès 2021. Une charte des Cordées du service public sera élaborée par le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques.

Les Prépas Talents du service public

Dès septembre 2021, des Prépas Talents du service public offriront une formation d’excellence dans les écoles et les universités. 1 700 places seront proposées à la rentrée prochaine dans ces prépas destinées aux étudiants boursiers les plus méritants de l’enseignement supérieur pour préparer les concours donnant accès aux postes d’encadrement de la fonction publique. Objectif affiché : diversifier la Haute fonction publique.

Ces classes préparatoires seront présentes sur tout le territoire, intégrées soit à des écoles de service public, soit à des universités, à des instituts d’études politiques (IEP) ou à des centres et instituts de préparation à l’administration générale (CPAG ou IPAG). Elles vont s’appuyer sur le réseau existant des classes préparatoires intégrées des écoles de service public, qui offrent actuellement 700 places. Un appel à manifestation d’intérêt est lancé pour les établissements candidats à accueillir ces classes.

Dès le mois d’avril, la liste des nouvelles Prépas Talents du service public sera publiée par le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques. L’objectif du gouvernement est que chaque région compte au moins deux Prépas Talents. Chaque étudiant inscrit en Prépa Talents sera soutenu financièrement pendant sa formation par une bourse d’un montant de 4 000 euros dès la rentrée 2021.

Parallèlement, dès cette année, une nouvelle voie d’accès à six concours de la fonction publique est ouverte à titre expérimental entre 2021 et 2024. Celle-ci est destinée aux élèves des Prépas Talents du service public et des classes préparatoires intégrées des trois années précédentes. Cette nouvelle voie d’accès intéresse cinq écoles : École nationale d’administration (ENA), Institut national des études territoriales (INET), École des hautes études de santé publique (EHESP), École nationale supérieure de la police (ENSP), École nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP). Le nombre de places dédiées à ce concours sera compris entre 10 et 15 % des places offertes aux concours externes, soit par exemple six places pour le concours de l’ENA ou cinq places pour le concours de commissaire de police.

Posté le par

Recommander cet article