L’INET fait évoluer la scolarité des futurs cadres sup de la FPT

Fonction publique

L’Institut national des études territoriales (INET) renforce les synergies entre les trois filières de catégorie A+ de la fonction publique territoriale (FPT).

L’évolution des dates de concours des cadres d’emplois de catégorie A+ de la fonction publique territoriale (FPT) et la mise en œuvre récente de la formation initiale des élèves ingénieures et ingénieurs en chef territoriaux ont permis à l’Institut national des études territoriales  (INET) de faire évoluer les formations des élèves. En ce début d’année 2019, l’Institut entend ainsi :

  • Renforcer les synergies entre les trois filières (administrateurs et administratrices territoriaux, conservateurs et conservatrices de bibliothèque territoriaux, ingénieures et ingénieurs en chef territoriaux) ;
  • Donner plus de visibilité aux compétences développées dans une dynamique d’employabilité des élèves ;
  • Consolider les spécificités métiers.

Depuis le 7 janvier, les élèves administrateurs et conservateurs de bibliothèques ont débuté leur scolarité conjointement à l’INET. Les élèves ingénieurs en chef, quant à eux, démarreront en mars. « Ces rentrées rapprochées permettent d’organiser davantage de modules de formation inter-filières communs à ces trois cadres d’emplois, explique l’Institut. Il s’agit ainsi de renforcer, dès la scolarité, l’approche transversale et les points de convergences entre ces futurs cadres territoriaux, amenés à travailler ensuite ensemble au sein des équipes de direction des collectivités ». La scolarité des administrateurs territoriaux, conservateurs territoriaux de bibliothèques et ingénieurs en chef territoriaux s’articule désormais autour de six blocs thématiques communs, dispensés en alternance des périodes de stage. Les six blocs sont les suivants :

  • Culture et expertise territoriale : gouvernance, sens de l’action publique, déontologie, légistique, dynamiques territoriales, relations aux élus, organisation des collectivités territoriales.
  • Gestion des ressources : parcours finances, ressources humaines, modes de gestion, systèmes d’information, maîtrise d’ouvrage public.
  • Politiques publiques : développement économique, emploi, insertion, développement territorial, méthodes de conception et de gestion des politiques publiques territorialisées…
  • Management : parcours management, outillage méthodologique de gestion de projets et de communication.
  • Emploi : accompagnement individuel et collectif des élèves à la définition de leur projet professionnel et à la préparation de leur insertion professionnelle.
  • Ouverture : favoriser via des études, la participation à des colloques, la constitution de groupes thématiques, les grands enjeux actuels, les grandes causes, les politiques partenariales…

Par ailleurs, deux thématiques seront abordées dans l’ensemble des formations de ces trois filières. À savoir :

  • Le numérique dans une approche multidimensionnelle car il irrigue l’ensemble de l’action publique et les modalités de travail en collectivité (gestion des données, big et open data, approche des ressources, systèmes réseaux, e-management, relation aux citoyens, politique publique d’aménagement numérique du territoire…).
  • L’Europe, à la fois comme institution, mais aussi comme terrain d’expérimentation de politiques publiques comparées, afin d’ouvrir le champ de réflexion mené à l’INET sur l’action publique locale.

Enfin, cette année, l’INET proposera aux grandes collectivités de prendre en stage une équipe mixte d’élèves issus de plusieurs filières, « afin de les préparer à leurs futures conditions de travail en collectivités ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum