La France doit davantage porter son modèle social au sein de l’Union européenne

Fonction publique

La France doit davantage porter son modèle social au sein de l’Union européenne, face à « certaines décisions qui peuvent remettre en question certains services publics », a estimé mardi 11 avril la ministre de la Fonction publique Annick Girardin.

« Le système qui aujourd’hui est porté par l’Europe nous amène à certaines décisions qui peuvent mettre en difficulté ou remettre en question certains services publics », a déclaré la ministre lors d’un point presse à l’occasion du dernier Conseil commun de la fonction publique.

Elle faisait notamment référence aux normes européennes, à la mise en concurrence et à la complexité des démarches administratives, auxquelles doivent se soumettre les collectivités territoriales si elles souhaitent réaliser des travaux ou passer des appels d’offres.

« Il faut que la France porte fortement la question de son modèle social et celle de sa vision de l’Europe de demain où on a une protection du temps de travail, une protection des contractuels, une protection du dialogue social. Notre manière de fonctionner doit être davantage portée au niveau de l’UE par les ministres et par les fonctionnaires à l’intérieur », a-t-elle ajouté.

Pour Mme Girardin, « les fonctionnaires français doivent avoir davantage de mobilité au niveau européen parce qu’on est au cœur des décisions européennes qui sont prises et qu’on peut peser de l’intérieur ».

« Les Anglais savaient mieux le faire que nous, pour être présents à tous les échelons de la réflexion au niveau européen ; ils en auront moins l’occasion désormais », a-t-elle ajouté, rappelant son engagement de « radicale de gauche » en faveur d’une « Europe fédérale ».

Elle a par ailleurs souhaité « l’organisation d’états généraux du service public au lendemain des élections » (présidentielle et législatives) afin de « redéfinir le service public » et de « proposer un nouveau contrat entre la fonction publique, les usagers et le gouvernement ».

Citant « les défis » à venir, « le défi du numérique, sécuritaire, celui de la fracture sociale, le défi de la pyramide des âges », Mme Girardin a estimé que « la fonction publique doit se préparer davantage à des mutations encore plus fortes que celles connues jusqu’à aujourd’hui, même si elle a montré qu’elle était capable de s’adapter à chaque fois que c’était nécessaire ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2017

 

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ ETOILE.FR

Imaginez un réseau qui vous ressemble, 100 % dédié à la Fonction Publique, basé sur l'échange et le partage entre pairs.
Rejoignez la Communauté ETOILE.fr et faites avancer vos métiers en contribuant à leur promotion et à la valorisation de vos territoires.

Rejoindre Etoile

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum