Menu actualité

Thématiques

Actualité

Le gouvernement dévoile sa « marque employeur » pour doper l’attractivité des emplois publics

Publié - par

La ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin a présenté lundi 7 février 2022 à Paris la nouvelle « marque employeur » de l’État, un outil qui a vocation à améliorer l’attractivité des emplois publics notamment auprès des jeunes.

Le gouvernement dévoile sa "marque employeur" pour doper l'attractivité des emplois publics

En pratique, l’évènement organisé au ministère et retransmis en direct sur les réseaux sociaux a été l’occasion de lancer le site choisirleservicepublic.gouv.fr, une plateforme « destinée à mieux faire connaître les métiers du service public et à attirer de nouveaux talents ».

« C’est un lieu où il y aura des vidéos, des témoignages », en plus des 45 000 offres d’emploi actuellement en ligne.

Lundi soir, la plateforme proposait sur sa page d’accueil une série de liens redirigeant l’internaute en fonction de son profil (« Je recherche un emploi », « Je recherche un apprentissage ou un stage », « Je prépare un concours »…).

L’objectif du portail est de réunir d’ici « la fin du premier trimestre 2022 » toutes les campagnes de recrutement du service public.

« Il ne s’agit pas d’un grand plan de recrutement supplémentaire, mais d’une réponse à un risque de pénurie de talents et de compétences nouvelles », a affirmé Amélie de Montchalin lundi 7 février.

« En 25 ans, le nombre de candidats qui se présentent aux concours de l’État a été divisé par trois », a-t-elle encore souligné.

Entourée de sept agents publics de différentes professions, qui ont témoigné de leur épanouissement au travail, la ministre a vanté le « sens » et les « valeurs » des emplois publics.

Le lancement du nouveau portail de recrutement intervient quatre jours après la remise à la ministre d’un rapport sur l’attractivité de la fonction publique territoriale, qui pointait le fait que près de quatre employeurs territoriaux sur dix éprouvaient des difficultés de recrutement.

Plus tôt dans la semaine, plus d’un agent hospitalier sur quatre avait déclaré envisager de quitter la fonction publique dans un sondage Ipsos.

Composée de près de 5,7 millions d’agents en 2020, la fonction publique « a besoin de recruter 100 000 personnes par an, rien que pour assurer les missions du service public », a insisté la ministre.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2022