Des perspectives de recrutement à la baisse dans la fonction publique territoriale

Fonction publique

L’Observatoire de l’emploi piloté par le CNFPT vient de publier sa note de conjoncture annuelle sur les tendances de recrutement dans la territoriale en 2010 à partir des déclarations d’un panel de 2 346 collectivités.

Compte tenu de la situation économique, « les collectivités semblent se préoccuper prioritairement de la maîtrise des coûts salariaux, du développement des compétences et de la formation, tout en assurant l’hygiène et la sécurité de leur personnel », indique un communiqué du CNFPT.

Les projections concernant l’année 2010 montrent que la majorité des collectivités auront comme objectif de stabiliser leurs effectifs. La fin des transferts de personnels de l’État vers les régions et les départements se ressent sur leurs perceptions des évolutions à venir. Ainsi, 55 % des régions et 57 % des départements parlent de stabilisation pour l’an prochain alors qu’ils n’étaient respectivement que 5 % et 17 % l’an passé.

Baisse des intentions contre hausse sectorielle

Si les collectivités déclarent relativement moins de recrutements dans les secteurs liés à leur fonctionnement interne (équipe de direction, affaires juridiques et administratives, gestion financière et comptable, personnel et ressources humaines), « elles annoncent toutefois des embauches à la  hausse dans les secteurs de la petite enfance (+ 4 points) et de la santé (+ 1,5 point) », indique la note de conjoncture de l’Observatoire.

Sont principalement recherchés des aides-soignants, des infirmiers, des agents d’accompagnement de l’enfance, des assistants d’accueil petite enfance, des éducateurs de jeunes enfants et des animateurs de relais assistantes maternelles.

Mutualisation des services

Une large majorité des collectivités a par ailleurs vu ses effectifs stagner entre les 1er janvier 2008 et 2009 (80 % des collectivités). L’augmentation des effectifs intercommunaux corrélative à la baisse de ceux des communes de 10 000 habitants et plus peut s’expliquer en partie par une mutualisation des services et des transferts de personnels entre les structures communales et les structures intercommunales.

Départs en retraite

Les collectivités ont également à gérer les départs à la retraite de leurs agents. Dans les trois prochaines années, les principaux métiers concernés sont : secrétaire de mairie, agent d’entretien polyvalent et agent de gestion administrative. Agents qui représentent un volume important des effectifs territoriaux. « L’âge moyen élevé des directeurs généraux des collectivités et des responsables des services techniques laisse également prévoir des départs très nombreux », précise la note de conjoncture.

Franck Vercuse

Texte de référence :

Enquête réalisée entre fin août et fin novembre 2009 sous forme de questionnaires en ligne complétés par des entretiens téléphoniques à partir des déclarations d’un panel de  2 346 collectivités :

Téléchargez le document au format pdf Note de conjoncture de l’Observatoire de l’emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale, janvier 2010

L'analyse des spécialistes

  • Projet de loi Engagement et proximité : le repositionnement des communes dans les intercommunalités Intercommunalité

    Projet de loi Engagement et proximité : le repositionnement des communes dans les intercommunalités

    04/12/19
    Présenté en Conseil des ministres le 17 juillet 2019, le projet de loi relatif à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique, après avoir été largement modifié par le Sénat en première lecture, vient d'être adopté par l'Assemblée nationale le 26 novembre dernier. La commission mixte paritaire prévue entre le 10 et le 12 décembre devrait permettre une approbation d'ici la fin de l'année de ce projet dont l'objectif est de retisser le lien entre l'État et les élus locaux, particulièrement les maires qui se sont considérés malmenés depuis l'adoption de la loi NOTRe.
  • Les droits nouveaux des élus locaux dans le projet de loi « Engagement et proximité » Élus

    Les droits nouveaux des élus locaux dans le projet de loi Engagement et proximité

    03/12/19
    Le projet de loi relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique, largement modifié par le Sénat en première lecture, a été adopté par l’Assemblée nationale le 26 novembre 2019. Une commission mixte paritaire est prévue entre le 10 et le 12 décembre prochains.
  • Élections municipales : attention aux actions de communication sur internet des communes Communication

    Élections municipales : attention aux actions de communication sur internet des communes

    25/11/19
    Depuis le 1er septembre 2019, en vue des municipales des 15 et 22 mars 2020, les actions de communication des communes sont encadrées par le Code électoral. La vigilance est de mise quant au respect de ces règles tant pour les candidats élus sortants valorisant leurs actions d'élus, que pour les agents municipaux gérant les outils de communication numériques des communes.
  • Tous les articles juridiques