FO: les "deux tiers des effectifs publics" supprimés dans les départements

Fonction publique

Force ouvrière a affirmé mercredi que les « deux tiers des effectifs publics » auront été supprimés dans les départements entre 2007 et 2013, s’insurgeant contre « une désertification territoriale sans précédent ».

Réagissant à l’annonce des grandes lignes du budget de l’Etat 2012, comportant la suppression de 30.400 postes de fonctionnaires, FO déclare dans un communiqué avoir « calculé que 400.000 emplois publics seront ainsi détruits entre 2007 et 2013 dans la seule Fonction Publique d’Etat ». « Au niveau des trois versants de la Fonction Publique, 500.000 emplois publics vont être anéantis et dans chaque département, cela représente une suppression des deux tiers des effectifs publics sur cette période », selon Pascal Pavageau, secrétaire confédéral.Pour le responsable FO, cette évolution est le résultat d’un triple phénomène: « l’application stricte du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite, les mutualisations et fusions de directions départementales, la régionalisation de missions ministérielles » jusqu’ici assurées au niveau des départements.

« La République est victime d’une désertification territoriale sans précédent de ses services publics et d’un plan social brutal d’une ampleur inégalée », déclare la confédération de Jean-Claude Mailly. « Cela vaut pour tout le service public, précise FO : les hôpitaux où l’accès aux soins est menacé, l’éducation nationale où la scolarisation des moins de trois ans recule et où l’enseignement technique est menacé, l’aménagement du territoire où la surveillance des fleuves et rivières est menacée; pour ne prendre que ces exemples ». FO dénonce une « rupture avec l’idée républicaine selon laquelle le service public doit permettre l’organisation collective de la satisfaction des besoins sociaux ». Dans un communiqué distinct, FO-Finances fulmine contre « la saignée des emplois » dans ce secteur, notamment au ministère du Budget et de la Fonction publique » avec « 2.870 » postes en moins l’an prochain. Selon elle, « le taux de non-remplacement atteint pour certaines directions 70% ». « Depuis maintenant plus de dix ans, ce sont près de 24.000 emplois qui ont été supprimés dans les directions rattachées à Bercy, soit 15% des effectifs! », proteste la fédération.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Départementales, régionales et territoriales 2021 : quel remboursement pour les dépenses de campagnes spécifiquement liées à la crise sanitaire? Élus

    Départementales, régionales et territoriales 2021 : quel remboursement pour les dépenses de campagnes spécifiquement liées à la crise sanitaire?

    16/06/21
    En raison de la crise sanitaire, les règles de financement de la campagne ont été adaptées pour les élections territoriales, régionales et départementales. Décryptage des quelques aménagements de dépenses de campagne dans ce contexte de pandémie.
  • Quel transfert pour les personnels d’exploitation dans le projet de loi 4D ? Administration

    Quel transfert pour les personnels d’exploitation dans le projet de loi 4D ?

    09/06/21
    Dans un avis en date du 6 mai 20211, le Conseil d'État s'est prononcé sur le transfert des personnels d'exploitation, notamment des ouvriers des parcs et ateliers.
  • Élections départementales, régionales et territoriales : quels points de vigilance pour la propagande électorale officielle ? Élus

    Élections départementales, régionales et territoriales : quels points de vigilance pour la propagande électorale officielle ?

    03/06/21
    La campagne électorale officielle pour les élections départementales et régionales des 20 et 27 juin 2021 a débuté le 31 mai 2021. Décryptage de quelques règles de la propagande électorale « officielle » communes aux élections départementales, régionales et territoriales.
  • Tous les articles juridiques