Les Français plus sévères que leurs voisins européens sur l'action de l'Etat

Fonction publique

Les Français sont plus sévères que la plupart de leurs voisins européens sur l’action de leurs pouvoirs publics, alors même que ces pays placent l’Hexagone au second rang derrière l’Allemagne, selon un baromètre BVA pour l’Institut Paul Delouvrier portant sur cinq pays.

Selon cette enquête réalisée pour Les Echos et France Info, en moyenne, l’action des pouvoirs publics est jugée positivement par 39% des Européens interrogés en Angleterre, Espagne, Italie, France et Allemagne. La France est dernière en moyenne pour le jugement porté sur les trois grandes priorités en matière d’action publique, l’éducation, l’emploi et la santé. Au niveau général, le pays se classe au 4e rang devant l’Italie, avec respectivement 31% et 30% de bonnes opinions. Les Anglais (48%) sont ceux qui jugent le plus positivement l’action de leurs pouvoirs publics, devant l’Allemagne (45%) et l’Espagne (37%).

Pourtant, la France est perçue comme performante par 83% des sondés, derrière l’Allemagne (91%) et devant le Royaume-Uni (76%), l’Espagne (25%) et l’Italie (18%). Selon l’enquête, les attentes prioritaires en matière d’action publique portent au niveau européen sur la santé (48%), l’emploi (47%), l’éducation (46%) ou encore la justice (28%). En 2010, l’emploi était nettement en tête des priorités des européens (67%), tandis que l’éducation et la santé étaient jugés plus secondaires (38%), tout comme la justice (16%). La France est le pays le plus préoccupé par l’éducation, plaçant ce sujet en tête de ses priorités (60%) devant l’emploi et la santé, tandis que l’Allemagne et l’Angleterre se soucient avant tout de la santé (55% et 53% respectivement) et que l’Espagne et l’Italie se soucient surtout de l’emploi (64% et 50%). L’enquête a été réalisée par l’institut BVA du 1er au 14 juin auprès d’un échantillon représentatif de 4.268 personnes dans cinq pays européens âgées de 18 à 65 ans, selon la méthode des quotas.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Tous les articles juridiques