Mise à disposition de policiers municipaux auprès d'un EPCI

Fonction publique

L’article L. 5211-4-1-II du Code général des collectivités territoriales, qui prévoit qu’en cas de transfert partiel d’une compétence, les services conservés par la commune sont en tout ou partie mis à disposition d’un EPCI auquel la commune adhère pour l’exercice des compétences de celui-ci, n’est pas applicable à la police municipale, dans la mesure où il ne s’agit pas d’un transfert de compétences mais d’un transfert de pouvoirs de police spéciale.

Par ailleurs, une mise à disposition d’agents de police municipale par les communes à l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) dans les conditions prévues aux articles 61 et suivants de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée, portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, n’est pas envisageable, car les agents de police municipale exercent leurs attributions sous l’autorité du maire (article L. 2212-5 alinéa 1er du Code général des collectivités territoriales).

En revanche, par dérogation à ces dispositions, le CGCT prévoit la possibilité pour un EPCI à fiscalité propre, de recruter des agents de police municipale, en vue de les mettre à disposition des communes membres intéressées (alinéa 5 article L. 2212-5 du CGCT)

 

Texte de référence : Question n° 117187 – JOAN du 8 mai 2012

L'analyse des spécialistes

  • La rupture conventionnelle sera-t-elle bientôt possible dans la fonction publique ? Fonction publique

    La rupture conventionnelle sera-t-elle bientôt possible dans la fonction publique ?

    15/03/19
    Après une année de concertation, le Gouvernement a présenté, le 13 février 2019, le projet de loi de transformation de la fonction publique, qu'il entend désormais déposer au Parlement. Ce projet de loi vise à transformer en profondeur la fonction publique, en la rendant « plus agile, plus ouverte et plus attractive, avec des services publics plus efficaces et au plus près des territoires ».
  • Les leviers juridiques de la procédure d'abandon manifeste Urbanisme

    Les leviers juridiques de la procédure d’abandon manifeste

    26/02/19
    La procédure en état d’abandon manifeste est aujourd'hui engagée à l'initiative du maire de la commune. Avant l'intervention de la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, le maire agissait uniquement à la demande du conseil municipal. La modification de l'article L. 2243-1 du CGCT à ce sujet a permis de simplifier et d'accélérer la procédure. Cet outil peut se révéler intéressant pour obtenir du foncier nécessaire aux opérations d'aménagement des collectivités.
  • La performance au cœur de la commande publique Commande publique

    La performance au cœur de la commande publique

    19/02/19
    Le marché public global de performance est défini, au sens de l’article 34 de l’ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics, comme un contrat global qui permet d’associer plusieurs prestations - l'exploitation ou la maintenance à la réalisation ou à la conception-réalisation de prestations - dans un objectif de performance chiffré.
  • Tous les articles juridiques