Régime des concessions de logement

Fonction publique

La question écrite n° 10396 du 10 juillet 2018 est relative au régime des concessions de logement accordées par les collectivités aux personnels des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE).

Les concessions de logement sont attribuées par nécessité absolue (NAS) ou utilité de service (US). Les catégories de personnel de l’État des EPLE pouvant être logés par NAS sont listées par l’article R. 216-5 du Code de l’éducation : les personnels de direction, d’administration, de gestion et d’éducation et les personnels de santé. Dans sa décision du 12 décembre 2014 (n° 367974), le Conseil d’État a jugé qu’il appartient à l’organe délibérant de la collectivité territoriale de rattachement de l’établissement d’enseignement d’arrêter, sur proposition du conseil d’administration de l’établissement, la liste des emplois dont les titulaires bénéficient d’une concession de logement par NAS ou par US. Il appartient donc à la collectivité de rattachement de déterminer et d’arrêter la liste des emplois dont les titulaires ne peuvent accomplir normalement leur service sans être logés sur leur lieu de travail.

 

Texte de référence : Question écrite n° 10396 de M. Olivier Gaillard (La République en Marche – Gard) du 10 juillet 2018, Réponse publiée au JOAN le 4 décembre 2018

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques