Un rapport du CESE prône "une suspension temporaire" de la révision des politiques publiques

Fonction publique

La Révision générale des politiques publiques (RGPP), qui a engagé des restructurations profondes des services de l’Etat depuis quatre ans, doit être « temporairement suspendue », préconise un projet d’avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Présenté au nom de la section de l’aménagement durable des territoires par la conseillère Jacqueline Doneddu (CGT), ce projet d’avis sur « les missions et l’organisation de l’Etat dans les territoires » devait être débattu mardi par l’assemblée plénière réunie au Palais d’Iéna. Relevant que « l’évaluation des politiques publiques s’est imposée au fil des années », la rapporteure propose de l’appliquer aussi à la RGPP. « Le CESE estime nécessaire une suspension temporaire de l’application de la RGPP », assortie après examen d' »une réorientation assise sur ses résultats », écrit le projet d’avis.

Ce rapport note les « critiques convergentes » contre la RGPP (dont celles de la Cour des Comptes), un « fait assez exceptionnel pour être souligné ». Cette réforme doit permettre de faire économiser 7 milliards d’euros à l’Etat d’ici 2011, et a entraîné la suppression de dizaines de milliers d’emplois publics.

Mme Doneddu critique aussi la privatisation des autoroutes, qualifiée de « non-sens économique » et qui a « affecté le financement de la réalisation d’infrastructures », pas seulement routières. Autre cible, les délégations de compétences à des agences d’Etat, aux statuts divers, alors que, selon la rapporteure, « plusieurs » de leurs missions « devraient être assumées par des administrations d’Etat ».

Le projet d’avis encourage aussi la création d' »un pôle financier public », « dont la pertinence s’est confirmée avec la faillite de la banque Dexia », ainsi que de fonds régionaux « pour soutenir l’appareil productif et les investissements dans les territoires ».

La rapporteure se prononce encore pour « la réhabilitation de l’impôt progressif sur le revenu » et « une fiscalité plus juste, plus simple, plus transparente et plus stable », car « l’inégalité est le trait marquant de fiscalité ». Elle défend une révision de la péréquation des ressources fiscales entre les collectivités territoriales.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • Tous les articles juridiques