Interview de Hugues Perinel, Fondateur et animateur du Cercle des Acteurs Territoriaux, qui publie un livre blanc pour penser la collectivité après la crise

Management

Relever le défi de transformer la crise sanitaire actuelle en opportunité, telle est l’ambition du Cercle des Acteurs Territoriaux à travers une contribution collective qui présente l’analyse transversale d’un partage d’expériences et d’un croisement de regards de ses membres. L’analyse des paroles et des expériences des membres du Cercle ont permis d’identifier 10 pistes d’action.

Comment est né le Cercle des Acteurs Territoriaux ?

Cela faisait un moment que nous étions plusieurs à vouloir créer un espace neutre d’analyse, de recueil de données, de réflexion, d’informations et de propositions du / sur le service public local. Notre idée était aussi que ses membres puissent avoir, à moyen terme, la capacité et la légitimité de le représenter, notamment dans les médias nationaux et apporter une autre voie que celles uniquement à charge sur les fonctionnaires et les élus locaux.

Cela n’existe-t-il pas déjà ?

C’est ce que fait déjà, du mieux possible et à sa place, la presse professionnelle territoriale, que je connais bien depuis des années. Et nous avons la chance dans notre univers professionnel d’avoir une presse variée et compétente. Je ne suis pas certain d’ailleurs que l’ensemble des collectivités locales et leurs partenaires privés aient véritablement conscience qu’elle est certes un espace de débat, d’information mais aussi de reconnaissance à l’extérieur de l’ensemble des acteurs du service public local. Ceci étant dit, les entreprises de presse ont aussi leur logique économique et un rapport au temps, notamment du fait de leur rythme de parution.

C’est ce que font également avec un immense engagement et souvent des productions d’une grande qualité les associations et syndicats professionnels mais par définition chacun dans un domaine qui lui est propre, d’où l’intérêt d’un lieu de réflexion qui décide de son rythme et des sujets dont il s’empare, comme Le Cercle que nous avons créé.

Comment ce projet a-t-il pu se concrétiser ?

Grace à ses 22 membres (voir liste en encadré) dont la majorité est issue de la fonction publique territoriale (départements, communautés d’agglomérations, petites et grandes villes), mais aussi de la fonction publique d’État ou des universitaires. Tous ceux que j’ai sollicités ont répondu positivement et savent malgré leurs fonctions se rendre disponibles. D’horizons très divers, ils sont tous sont animés d’une envie : « réfléchir ensemble, comparer, imaginer pour nos collectivités locales d’autres solutions organisationnelles et managériales ». La réappropriation de la valeur travail dans un contexte de rééchelonnement des valeurs est également un des fils rouges de nos travaux.

Plusieurs collègues souhaitent nous rejoindre et la porte est bien entendu ouverte. Il faudra cependant que nous maintenions une taille qui permet un travail fructueux sans nous priver ni de compétences, ni de diversité… c’est un peu la quadrature de notre cercle.

J’ajoute que pour que ce cercle existe, il a fallu également trouver un mécène. Il s’agit de Sofaxis, qui assure toute notre logistique, participe à nos travaux comme contributeur mais n’intervient jamais sur nos choix ou nos orientations… ce qui est suffisamment rare pour le signaler !

Pourquoi ce livre blanc ?

S’il en était besoin, la crise sanitaire a montré que le service public local n’est pas la mécanique lourde et rouillée, incapable de s’adapter, que des voix « expertes » dénoncent régulièrement. Outre l’atout évident de sa proximité, il est inventif, créatif, pragmatique et résilient. Or, la résilience et l’adaptation sont interdépendantes.

Mais la qualité dont il fait preuve est le résultat du travail d’hommes et de femmes, qui ont vécu cette période différemment, et d’organisations qui ont été questionnées voire ébranlées par cette crise. Aussi, à mi-confinement, avons-nous tenté de répondre à la question : « Comment faire pour que la reprise ne soit pas une nouvelle crise ? Une question qui en a entrainé de nombreuse autres : comment reconstruire le collectif, libérer la parole, organiser l’écoute et le dialogue, le soutien des agents éprouvés différemment par cette période ? Que faire des nouvelles solidarités qui ont émergé ? Comment valoriser les compétences acquises ? Comment repenser le télétravail, les missions de chacun, celles de la Territoriale en général ? Quel nouveau rapport avec les élus, le territoire, les citoyens ? Bien loin de se vouloir exhaustif, il nous a semblé primordial de produire un résultat disponible avant même l’allègement du confinement afin de donner à nos collègues l’opportunité d’approfondir leur propre réflexion et de se préparer, au mieux, à agir dans les domaines qu’ils jugeront utile d’explorer.

Nous avons choisir de construire ce livre blanc autour de 10 pistes d’action (voir encadré). Enfin, au cours de nos rencontres, nous accueillons des personnalités, qui nourrissent notre réflexion, voire partagent nos travaux. Parmi eux, Hervé Sérieyx et Yves Clot nous ont fait l’amitié de deux avant-propos de ce travail collectif.

Propos recueillis par Julien Prévotaux

10 pistes d’action

  1. Avant tout, nous retrouver… ensemble.
  2. Expérimenter ou développer ce que la crise nous a révélé.
  3. Éclairer notre Gestion des Ressources Humaines.
  4. Faire un retour sur toutes les expériences et les capitaliser.
  5. Redéfinir la valeur de la santé et de la sécurité au travail.
  6. Se réorganiser.
  7. Donner sa chance au télétravail.
  8. Se mettre en réseaux coopérer.
  9. Se préparer aux crises.
  10. Recentrer, reformuler nos missions.

 

Les membres du Cercle des Acteurs Territoriaux

Nadège Baptista, Directrice générale adjointe « Aménagement Territorial, Habitat, Grands Projets & JO 2024 » – Métropole du Grand Paris
Véronique Balbo-Bonneval, Directrice générale des services – CY Cergy Paris Université
Candice Brotel, Directrice générale adjointe « Ressources » – Communauté d’agglomération du Pays Voironnais
Marie-Hélène Caitucoli, Déléguée générale de la Chaire Gouvernance et Régulation, Fondation de l’Université Paris-Dauphine – Co-directrice du Master Droit et Gestion publique Dauphine-ENA
Valérie Chatel, Directrice des Ressources humaines
Bruno Collignon, Sapeur-pompier de carrière, deux mandats de président d’une organisation syndicale représentative, poursuit son engagement pour préserver le service public
Laurence Chenkier, Première conseillère – Chambre régionale des comptes Grand Est
Sarah Deslandes, Directrice générale adjointe « Emploi, concours, santé et action sociale » – Centre Interdépartemental de Gestion de la Petite Couronne et Vice présidente de l’ADRHGCT (Association des DRH des Grandes Collectivités Territoriales)
Martin Dizière, Directeur du Pôle Aménagement et Développement du Territoire – Mions et Animateur National du Groupe de Travail « Direction des Services Techniques » de l’AITF (Association des Ingénieurs Territoriaux de France)
Catherine Di Folco, Sénateur du Rhône
Anthony Giunta, Directeur général des services – La Courneuve
Virginie Haldric, Directrice générale adjointe « Modernisation et Performance de l’administration » – Conseil Départemental du Var
Sonia Hasni, Sous-préfète de l’arrondissement de Vervins
Mathilde Icard, Directrice générale des services – Centre de Gestion du Nord et Vice-présidente de l’ADRHGCT (Association des DRH des Grandes Collectivités Territoriales)
Vincent Lelong, Directeur général de Sofaxis
Éric Manoncourt, Directeur général adjoint « Ressources Humaines » – Toulouse Métropole et Ville de Toulouse
Jean-Robert Massimi, Directeur général – Conseil supérieur de la Fonction publique territoriale
Jérôme Pech, Directeur des ressources humaines – secteur public
Dominique Pescher, Contrôleur Général Inspecteur, Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises
Pierrick Raude, Directeur général des services – Communauté d’agglomération du Bassin d’Arcachon Nord
Jean-Jacques Roux, Directeur général des services – Marignane
Jean-François Verdier, Inspecteur général des finances
Hugues Perinel, journaliste, coach et médiateur

Animateurs : Estelle Chevassu, Journaliste et Hugues Perinel

Vous souhaitez consulter le Livre Blanc : Télécharger-le ici.

Posté le par

Recommander cet article