Comment prouver l’existence d’un contrat verbal ?

MAPA

Une société ne peut se prévaloir de l’existence d’un contrat verbal en l’absence d’accord précis conclu avec un acheteur portant sur une prestation à exécuter et sur son prix.

En l’espèce, une entreprise demandait le paiement de douze factures correspondant à des prestations de réparation du système de chauffage d’une école. Cependant, ni le maître de l’ouvrage ni l’entreprise n’avait établi d’écrit confirmant l’existence d’un tel contrat. Les deux parties ne s’étant accordées à aucun moment de manière précise, ni sur la prestation à exécuter ni sur son prix, le juge d’appel rejette la demande de l’entreprise sur l’existence d’un contrat verbal. Par contre, l’entreprise a droit à indemnisation des travaux réalisés au titre de la théorie de l’enrichissement sans cause de la collectivité, sauf si l’assentiment de la personne publique a été obtenu dans des conditions de nature à le vicier, ce qui fait obstacle à l’exercice d’une telle action.

 

Texte de référence : CAA de Marseille, 6e chambre – formation à 3, 24 septembre 2018, n° 17MA00879, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #6 Développement durable

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #6

    16/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • L'essentiel de l'été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer Administration

    L’essentiel de l’été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer

    12/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales Élus

    Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales

    06/09/19
    La campagne comptable, en vue des élections municipales de 2020 dans les communes de plus de 9 000 habitants, a débuté le 1er septembre 2019 et devrait se poursuivre jusqu’à la date du dépôt du compte de campagne du candidat. Le mandataire joue un rôle majeur pour régler les dépenses des candidats durant cette période.
  • Tous les articles juridiques