Les propositions des élèves administrateurs de l'INET concernant l'égalité hommes-femmes

Parité

Sept élèves administrateurs de la promotion Paul Éluard de l’INET ont participé mardi 2 avril à l’Assemblée nationale à un séminaire de travail sur l’égalité professionnelle organisé par Vincent Feltesse, député de Gironde.

« Répondant à une mission confiée à Vincent Feltesse par la ministre aux Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, sur les bonnes pratiques des collectivités en la matière, de nombreux acteurs locaux (députés, élus, représentants d’associations d’élus, etc.) ont échangé leurs propositions, autour du constat partagé de discriminations persistantes dans l’administration territoriale. Les élèves administrateurs ont évoqué à l’occasion de ce séminaire de travail plusieurs propositions pour renforcer le rôle d’impulsion de l’État. » À savoir :

  • la création dans chaque collectivité d’un référent chargé de la prévention et de la protection contre les cas de harcèlement,
  • le rapprochement des grilles indiciaires et des textes régissant les différents régimes indemnitaires entre filières,
  • la nécessité de créer une plateforme numérique mettant facilement en réseau les acteurs.

La possibilité de décerner un trophée de l’égalité hommes-femmes en direction des collectivités a également été évoquée. Les élèves administrateurs en ont profité pour présenter en avant-première leur guide intitulé « Égalité professionnelle hommes-femmes : des clés pour agir » qui sera publié en mai. « Comment agir en cas de harcèlement ? Comment favoriser la mixité dans les filières et métiers territoriaux ? Comment lutter contre les différences de rémunération entre hommes et femmes ? Ou encore comment permettre à tous de mieux concilier les temps personnel et professionnel ? » Ce sont autant de questions que se sont posés les élèves administrateurs, apportant en réponse des exemples d’actions mises en œuvre avec succès par les collectivités.

L'analyse des spécialistes

  • Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale Urbanisme

    Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale

    27/07/20
    Deux ordonnances, prises en application de la loi Élan de 2018, ont été publiées le 18 juin 2020 afin de simplifier la planification territoriale.
  • Le repositionnement du maire dans le transfert de ses pouvoirs de police spéciale aux présidents d’EPCI Élus

    Le repositionnement du maire dans le transfert de ses pouvoirs de police spéciale aux présidents d’EPCI

    24/07/20
    L’article 11 de la loi n° 2020-760 du 22 juin 2020 s’inscrit dans la continuité de la loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 dite « engagement et proximité ». Cette dernière a pour objectif de retisser le lien entre l’État et les élus locaux, particulièrement les maires qui se sont estimés malmenés depuis l’adoption de la loi NOTRe. L’article 11 précité contribue à repositionner les maires dans l’intercommunalité en supprimant l’automaticité des transferts des pouvoirs de police spéciale aux présidents des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) au moment de leur élection.
  • L'élaboration du projet de loi "3D" à l’épreuve de la Covid-19 Administration

    L’élaboration du projet de loi « 3D » à l’épreuve de la Covid-19

    10/07/20
    Le 6 janvier 2020, Madame Jacqueline Gourault a prononcé un discours à Arras dans lequel elle exposait le souhait du Gouvernement d'associer les élus locaux à la construction d'un projet de loi visant à redéfinir les relations entre l'État et les collectivités territoriales1. Des concertations devaient être menées jusqu'en juin 2020.
  • Tous les articles juridiques