Partenariats public-privé : un outil de modernisation

Partenariat public-privé

Hervé Novelli, secrétaire d’État chargé du commerce, a réaffirmé, lors des rencontres internationales des partenariats public-privé (LRi PPP) qui ont eu lieu les 21 et 22 octobre, que les PPP faisaient partie des instruments nouveaux qui avant, pendant et après la crise conservent toute leur place dans le dispositif d’investissement public.

« Ce sont des outils de la modernisation de la gestion publique
», affirme le secrétaire d’État, « le PPP, avant d’être un mode de financement, est un outil d’optimisation de la gestion et de la commande publique. Son développement depuis cinq ans prouve que les acteurs publics peuvent tirer bénéfice de la gestion privée.
»

Cette prestation globale « oblige les collectivités à penser les projets en termes de coût global d’utilisation
» et sur le long terme. « Une révolution
», affirme-t-il, « pour ces partenariats auxquels la crise a offert un nouvel attrait.
»

L'analyse des spécialistes

  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Loi Élan : focus sur le PLU Urbanisme

    Loi Élan : focus sur le PLU

    18/04/19
    La loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite loi Élan, contient un certain nombre de dispositions relatives aux documents d’urbanisme, et plus particulièrement au plan local d’urbanisme (PLU).
  • La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification Urbanisme

    La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification

    16/04/19
    La loi Élan du 23 novembre 2018 participe de la stratégie « logement » initiée par le gouvernement. Elle s’articule autour de quatre objectifs politiques : construire plus, mieux et moins cher ; faire évoluer le logement social ; répondre aux besoins de chacun ; améliorer le cadre de vie.
  • Tous les articles juridiques