Partenariats public-privé : un outil de modernisation

Partenariat public-privé

Hervé Novelli, secrétaire d’État chargé du commerce, a réaffirmé, lors des rencontres internationales des partenariats public-privé (LRi PPP) qui ont eu lieu les 21 et 22 octobre, que les PPP faisaient partie des instruments nouveaux qui avant, pendant et après la crise conservent toute leur place dans le dispositif d’investissement public.

« Ce sont des outils de la modernisation de la gestion publique
», affirme le secrétaire d’État, « le PPP, avant d’être un mode de financement, est un outil d’optimisation de la gestion et de la commande publique. Son développement depuis cinq ans prouve que les acteurs publics peuvent tirer bénéfice de la gestion privée.
»

Cette prestation globale « oblige les collectivités à penser les projets en termes de coût global d’utilisation
» et sur le long terme. « Une révolution
», affirme-t-il, « pour ces partenariats auxquels la crise a offert un nouvel attrait.
»

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #6 Développement durable

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #6

    16/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • L'essentiel de l'été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer Administration

    L’essentiel de l’été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer

    12/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales Élus

    Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales

    06/09/19
    La campagne comptable, en vue des élections municipales de 2020 dans les communes de plus de 9 000 habitants, a débuté le 1er septembre 2019 et devrait se poursuivre jusqu’à la date du dépôt du compte de campagne du candidat. Le mandataire joue un rôle majeur pour régler les dépenses des candidats durant cette période.
  • Tous les articles juridiques