Cour de justice de l’Union européenne : la procédure des marchés de définition recalée

Procédures

Dans son arrêt du 3 décembre 2009, la Cour de justice de l’Union européenne a estimé que les dispositions du Code des marchés publics sur la procédure des marchés de définition n’étaient pas conformes à la directive 2004/18/CE relative à la coordination des procédures de passation des marchés publics de travaux, de fournitures et de services.

La Cour estime notamment que l’égalité de traitement des entreprises n’est pas respectée.

Cette procédure attribue deux types de marchés, à savoir les marchés de définition et les marchés d’exécution. Ces derniers sont adjugés à la suite d’une mise en concurrence limitée aux seuls titulaires des marchés de définition. « […] Les opérateurs économiques qui pourraient être intéressés à participer aux marchés d’exécution, mais qui ne sont pas titulaires de l’un des marchés de définition, font l’objet d’un traitement discriminatoire […], contrairement au principe d’égalité, énoncé comme principe de passation des marchés
», lit-on dans le communiqué de presse.

Pour la France, la procédure des marchés de définition constituait une forme de mise en œuvre du dialogue compétitif. Argument réfuté par la Cour qui estime que celui-ci est une procédure d’attribution d’un seul et même marché, tandis que celle des marchés de définition vise l’attribution de plusieurs marchés de nature différente, à savoir ceux de définition et celui ou ceux d’exécution.

Pour la Cour de justice, les procédures de passation des marchés que les États sont autorisés à utiliser sont limitativement énumérées à l’article 28 de la directive.

L'analyse des spécialistes

  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Loi Élan : focus sur le PLU Urbanisme

    Loi Élan : focus sur le PLU

    18/04/19
    La loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite loi Élan, contient un certain nombre de dispositions relatives aux documents d’urbanisme, et plus particulièrement au plan local d’urbanisme (PLU).
  • La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification Urbanisme

    La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification

    16/04/19
    La loi Élan du 23 novembre 2018 participe de la stratégie « logement » initiée par le gouvernement. Elle s’articule autour de quatre objectifs politiques : construire plus, mieux et moins cher ; faire évoluer le logement social ; répondre aux besoins de chacun ; améliorer le cadre de vie.
  • Tous les articles juridiques