Une prime d'intéressement à la performance collective des services est créée dans les administrations de l'État

Rémunération

Le décret n° 2011-1038 du 29 août 2011 et la circulaire du même jour permettent d’instituer au sein des administrations de l’État et des établissements publics une prime d’intéressement à la performance collective dont peuvent bénéficier les agents d’un même service dès lors que les objectifs qui lui ont été fixés ont été atteints.

Les fonctionnaires concernés sont les fonctionnaires de l’État titulaires et stagiaires, les magistrats, les agents contractuels, les ouvriers de l’État, les contractuels de droit privé. La prime est aussi susceptible d’être versée, par l’administration d’accueil, aux fonctionnaires et agents contractuels mis à disposition.

Toutefois, la prime instituée ne s’appliquera que dans les ministères et les établissements publics qui auront été inscrits à l’annexe d’un décret qui fera l’objet d’une publication ultérieure. Son versement est conditionné à la  présence effective des agents et au maintien d’un caractère forfaitaire de la prime. Elle est cumulable avec toute autre indemnité, à l’exception des indemnités rétribuant une performance collective.

 

Texte de référence : Décret n° 2011-1038 du 29 août 2011 instituant une prime d’intéressement à la performance collective des services dans les administrations de l’État

L'analyse des spécialistes

  • Revue de l'actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale Administration

    Revue de l’actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale

    18/06/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019 Sécurité

    Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019

    03/06/19
    Partant du constat que les manifestations sur la voie publique sont désormais fréquemment émaillées de graves incidents et d’actes de dégradation, le législateur a décidé de s’emparer du sujet pour durcir l’arsenal juridique en vigueur et mieux prévenir ces phénomènes d’ultra violence lors de rassemblements publics1.
  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Tous les articles juridiques