La lutte contre le stress au travail

Santé et sécurité au travail

Il est important d’identifier, de prévenir, et de traiter les problèmes liés au stress au travail dans les administrations publiques.

Cet article fait partie du dossier :

RH publiques Gestion des risques professionnels en collectivité territoriale Voir le dossier

Ce problème de santé au travail est l’un des plus courants en Europe, presque un tiers des employés en étant affectés dans tous les secteurs économiques. Il représente un enjeu pour les administrations, non seulement pour la santé de leurs nombreux employés, mais aussi en raison de leur rôle, consistant à sensibiliser aux questions de santé et de sécurité, ainsi qu’à promouvoir de bonnes pratiques en ce domaine.
 

Les exemples de bonnes pratiques

Les bonnes pratiques de lutte contre le stress au travail reposent sur la prévention et la réduction des facteurs de stress ainsi que sur les stratégies d’adaptation. Elles soulignent le lien entre les risques de stress et les facteurs potentiels de stress tels que la charge de travail, la disponibilité des ressources, le contrôle exercé par les employés sur leur rythme et horaires de travail, et l’utilisation des technologies de l’information.

Bon nombre de ces pratiques sont cependant trop récentes et il est trop tôt pour pouvoir évaluer leur impact. Leur intérêt consiste toutefois à garantir des ressources humaines et financières appropriées, fondement d’un environnement de travail sain. La planification de la prévention doit ainsi prendre en compte le fait que l’organisation du travail dans le secteur public dépend des politiques publiques de l’emploi, elles-mêmes liées aux contraintes budgétaires.

Le retour au travail, s’il n’est pas correctement orchestré ou si les causes du stress persistent, constitue une exposition renouvelée aux risques. Il doit être organisé de façon appropriée car il pourrait engendrer à la fois une meilleure réadaptation de l’employé et un changement de l’environnement professionnel.
 

Une volonté collective de venir à bout du stress au travail

En France, il a fallu beaucoup de temps aux différents acteurs pour évaluer l’étendue des difficultés liées au stress au travail et pour identifier les solutions pour arriver à un terrain d’entente. La volonté collective de venir à bout de ce problème de santé et de sécurité reste toutefois un enjeu majeur, aussi bien dans les administrations, que dans d’autres secteurs.

Mais certains facteurs de risques de stress identifiés méritent encore un approfondissement, c’est notamment le cas de la qualité de la gestion du management. La différenciation des genres dans l’évaluation du stress, l’identification des facteurs de risques tel que le harcèlement sexuel ou racial, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée insatisfaisant, ou encore la mise à l’écart liée à la profession, sont également des indicateurs de bonnes pratiques convenues. Il en est cependant rarement fait mention dans les politiques de prévention.

Lors de chaque réorganisation ou réduction de la charge de travail des agents publics, la lutte contre le stress au travail doit être une préoccupation première des employeurs publics. L’intégration d’outils de prévention ou de traitement du stress dans la gestion des ressources humaines doit reposer sur des cadres supérieurs ou intermédiaires bien formés. L’objectif étant de favoriser une approche individuelle et collective axée sur l’organisation du travail.

Les effets de la crise économique sur les administrations rendent aujourd’hui encore plus importantes les stratégies visant à traiter et prévenir le stress au travail. En témoigne le projet d’accord sur la prévention des risques psychosociaux dans la fonction publique, transmis le 10 septembre aux syndicats. Ce projet d’accord-cadre, que s’est procuré Acteurs publics, met en effet en avant les questions de personnel et de formation des cadres comme solutions à long terme pour protéger la santé mentale et physique des salariés.
 

Pour aller plus loin :
 

Livre blanc

Mettre en place une politique de santé et sécurité au travail

Téléchargez

Élus et directions doivent comprendre que la maîtrise des accidents de service et maladies professionnelles ne sera efficiente que si la collectivité abandonne les actions de prévention au coup par coup pour une réelle politique en santé et sécurité : volontaire, adaptée et cohérente.

Comment définir une politique en santé et sécurité pertinente ? Quelles en sont les conditions d’efficacité ? Par quoi se traduit-elle sur le terrain ?

Découvrez dès aujourd’hui les réponses en téléchargeant gratuitement la fiche « Mettre en place une politique de santé et sécurité au travail ».

Cet extrait du service documentaire Santé Sécurité au travail en collectivité territoriale vous est offert par les Éditions Weka.

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum