Acheteur public : la mutation commence

Acheteur public

Dans le cadre des rencontres fournisseurs du 12 mai organisées par l’UGAP, une table ronde abordait le thème « L’achat public : un métier, une nouvelle organisation ».

Elle réunissait Jacques Barailler, directeur du service des achats de l’État (SAE), Marc Falize, président de l’Association des acheteurs des collectivités territoriales (AACT), Philippe Poullain, directeur des achats de la ville de Lyon et le président de l’UGAP, Alain Borowsky.

Pour Marc Falize, président de l’AACT, l’avenir de la fonction achat passe par la formation à la négociation afin que les acheteurs gagnent en efficacité. Philippe Poullain, lui, pense que la nouvelle organisation de l’achat passe notamment par un travail en amont et une bonne définition du besoin : « 50 % des économies se situent à ce niveau-là
», assène le directeur achat qui négocie dès qu’il le peut. Un travail qu’il associe au pilotage de la performance du fournisseur.
« On lui demande de proposer des plans d’amélioration mais aussi de donner son avis sur les dysfonctionnements internes à la ville afin d’améliorer notre collaboration
». Le directeur milite également pour le regroupement : « nous sommes 36 000 communes en France. Nous achetons la même chose. C’est un gâchis. Il faut que l’approvisionnement coûte le moins cher possible. Externaliser est une solution, mais avant d’y arriver, il faut très bien connaître son marché
». Jacques Barailler, pour sa part, estime que c’est en se penchant sur « la vie du marché
» qu’on peut trouver des réductions de coût. Une vie du marché à penser en amont, bien sûr.

L'analyse des spécialistes

  • Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe Intercommunalité

    Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe : quelles conséquences ?

    04/01/18
    La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale pour la République (dite loi « NOTRe ») attribue, à titre obligatoire, les compétences « eau » et « assainissement » aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération, à compter du 1er janvier 2020.
  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Tous les articles juridiques