Acheteur public : la mutation commence

Acheteur public

Dans le cadre des rencontres fournisseurs du 12 mai organisées par l’UGAP, une table ronde abordait le thème « L’achat public : un métier, une nouvelle organisation ».

Elle réunissait Jacques Barailler, directeur du service des achats de l’État (SAE), Marc Falize, président de l’Association des acheteurs des collectivités territoriales (AACT), Philippe Poullain, directeur des achats de la ville de Lyon et le président de l’UGAP, Alain Borowsky.

Pour Marc Falize, président de l’AACT, l’avenir de la fonction achat passe par la formation à la négociation afin que les acheteurs gagnent en efficacité. Philippe Poullain, lui, pense que la nouvelle organisation de l’achat passe notamment par un travail en amont et une bonne définition du besoin : « 50 % des économies se situent à ce niveau-là
», assène le directeur achat qui négocie dès qu’il le peut. Un travail qu’il associe au pilotage de la performance du fournisseur.
« On lui demande de proposer des plans d’amélioration mais aussi de donner son avis sur les dysfonctionnements internes à la ville afin d’améliorer notre collaboration
». Le directeur milite également pour le regroupement : « nous sommes 36 000 communes en France. Nous achetons la même chose. C’est un gâchis. Il faut que l’approvisionnement coûte le moins cher possible. Externaliser est une solution, mais avant d’y arriver, il faut très bien connaître son marché
». Jacques Barailler, pour sa part, estime que c’est en se penchant sur « la vie du marché
» qu’on peut trouver des réductions de coût. Une vie du marché à penser en amont, bien sûr.

L'analyse des spécialistes

  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Le régime des CCAS : qu'en est-il de l'extension des possibilités de délégation dans les CCAS ? Administration

    Le régime des CCAS : qu’en est-il de l’extension des possibilités de délégation dans les CCAS ?

    29/08/18
    Le centre communal d'action sociale, créé dans toute commune de 1 500 habitants ou plus, a pour mission d'animer une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison étroite avec les institutions publiques et privées, et de participer à l'instruction des demandes d'aide sociale.
  • rgpd-marches-acheteurs-publics Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • Tous les articles juridiques