PME innovantes : parts de marchés réservés

Appel d'offres

Un décret
fixe les modalités pour réserver à des petites et moyennes entreprises (PME) innovantes une part des marchés publics de haute technologie, de recherche et développement et d’études technologiques.

Ces contrats doivent remplir deux conditions : « faire appel au dernier état de l’art des technologies ou des connaissances en science et en ingénierie
» ; « intervenir dans les domaines identifiés [détaillés par un arrêté du 16 mars
] comme présentant une part des dépenses de recherche et développement dans la valeur ajoutée élevée définis par arrêté des ministres chargés de l’Économie et de la Recherche
».

Le décret précise que dans ces marchés, le prix ne peut être « le critère d’attribution exclusif, ni même principal
». Les offres sont regardées « comme équivalentes
» lorsque l’écart du nombre de points obtenus par rapport à l’offre la mieux classée ou le prix par rapport aux offres restantes n’excède pas 10 %. Les candidats doivent être informés, lors de la consultation, de l’usage de cette expérimentation en faveur des PME innovantes.

Références : Décret n° 2009-193 du 18 février 2009 et
Arrêté du 16 mars 2009 (
JO du 25 mars 2009
).

L'analyse des spécialistes

  • Les régions en première ligne de la lutte contre l’artificialisation des sols Urbanisme

    Les régions en première ligne de la lutte contre l’artificialisation des sols

    28/10/21
    La loi du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets (« loi Climat ») fixe un objectif de zéro artificialisation nette des sols à l'horizon 2050, entendue comme « le solde de l'artificialisation et de la renaturation des sols constatées sur un périmètre et une période donnés ».
  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Tous les articles juridiques