Fonction publique : premières rencontres de « méthode » entre le gouvernement et les syndicats

Dialogue social

Trois syndicats de fonctionnaires ont ouvert lundi 12 février le bal des rencontres bilatérales organisées toute la semaine avec le secrétaire d’État à la fonction publique Olivier Dussopt, pour fixer la méthode de la concertation qui doit courir sur une bonne partie de l’année 2018.

La CGT et FO, qui ont toutes deux appelé à une journée de grève et de mobilisation le 22 mars, étaient les premières des neufs organisations représentatives à rencontrer M. Dussopt, pour évoquer la future réforme de l’État dont les premières pistes ont été dévoilées le 1er février.

Ce rendez-vous fut « surtout une réunion de méthode », M. Dussopt proposant de scinder en « quatre discussions différenciées » les quatre thèmes de concertation fixés par Édouard Philippe, a rapporté Christian Grolier (FO).

Ceux du « dialogue social » (simplification des instances représentatives) et de « l’élargissement du recours au contrat » devraient être abordés en premier, selon les deux syndicats. « L’accompagnement » des agents – comprenant notamment la négociation de plans de départs volontaires inédits – et la « rémunération » au mérite seraient remis à plus tard.

Le CGT a profité de ce rendez-vous pour exprimer ses réserves : « Pour nous, c’est très compliqué de rentrer dans un processus dit de concertation où, sur les grands enjeux, les choses sont déjà tranchées », a déclaré à l’AFP Jean-Marc Canon (CGT), rappelant ne pas partager « le moins du monde » les objectifs du gouvernement.

De son côté, FO a fixé un « préalable » : que le gouvernement s’engage « officiellement », lors de la première réunion annoncée avec l’ensemble des acteurs, à ce que la concertation « ne remette pas en cause le statut général des fonctionnaires ».

Cette réunion « plénière » devait avoir lieu avant la fin février mais elle pourrait être repoussée au mois de mars, selon les syndicats.

D’ici là, des réunions de travail complémentaires doivent se tenir rapidement entre les syndicats et la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), pour préciser les « contours » de la concertation, ont indiqué FO et la CFDT, reçue en fin de journée.

Venue avec des demandes de « clarifications », la CFDT s’est dite partiellement rassurée sur les intentions du gouvernement, notamment sur « la réalité du dialogue social » engagé. « Il nous a été répondu qu’ils avaient certes annoncé leurs intentions, mais qu’ils ne feraient pas preuve de surdité aux propositions et aux revendications des organisations syndicales », a rapporté Mylène Jacquot.

Tous les syndicats doivent se revoir à l’issue de ces bilatérales pour « faire le point » en intersyndicale le 21 février prochain.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

 

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ ETOILE.FR

Imaginez un réseau qui vous ressemble, 100 % dédié à la Fonction Publique, basé sur l'échange et le partage entre pairs.
Rejoignez la Communauté ETOILE.fr et faites avancer vos métiers en contribuant à leur promotion et à la valorisation de vos territoires.

Rejoindre Etoile

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum