Deux rassemblements de fonctionnaires contre les voeux de Sarkozy à Lille

Dialogue social

Deux rassemblements de fonctionnaires, soit environ 200 personnes au total, se sont tenus jeudi à Lille en réponse à la visite du président de la République Nicolas Sarkozy venu présenter ses voeux à la fonction publique, a constaté une journaliste de l’AFP.

Environ 120 représentants du corps enseignant, selon la police, s’étaient donné rendez-vous sur la Grand Place de Lille, dans une ambiance festive, animée par un groupe d’élèves du lycée Van der Meersche de Roubaix, menacé de fermeture. Les représentantes Snes-FSU présentes sur place ont dénoncé la visite de Nicolas Sarkozy dans une région particulièrement touchée par les suppressions de postes dans la fonction publique.

« Les jeunes ont compris qu’ils allaient payer très cher la politique du pays », a observé Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui avait fait le déplacement. 1.020 suppressions de postes sont prévues dans l’éducation nationale à la prochaine rentré dans l’académie du Nord/Pas-de-Calais.

Des infirmières scolaires étaient également présentes, venues dénoncer la grille de salaire proposée pour leur intégration statutaire en catégorie A. Un peu plus tôt, vers midi, un rassemblement intersyndical CGT, Solidaires-Sud et UNSA d’environ 80 personnes s’était également formé dans le square Jean-Baptiste Lebas, à quelques centaines de mètres de la préfecture, lieu de la visite du chef de l’Etat.

Des représentants du centre hospitalier de Lille, de l’administration pénitentiaire, ainsi que des fonctionnaires des finances publiques et du Trésor étaient présents. « Ce rassemblement, c’est symbolique. M. Sarkozy vient envoyer ses voeux alors qu’on supprime 158.000 postes dans la fonction publique », a déclaré Xavier Lapierre, délégué CGT au CHR de Lille.

« Au lieu de donner des sous aux hôpitaux il donne des sous aux banquiers », s’est indigné de son côté Saïd Sougty, un de ses collègues, dénonçant « un jour d’arrêt-maladie sucré » et des indices salariaux gelés.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Dispositions transitoires concernant les réunions des organes délibérants des collectivité locales : que dit le projet de loi ? Élus

    Crise sanitaire : prolongement des mesures dérogatoires relatives aux réunions des organes délibérants des collectivités locales

    24/09/20
    Le projet de loi prorogeant le régime transitoire institué à la sortie de l'état d'urgence sanitaire déposé par le gouvernement était initialement muet sur les mesures concernant le fonctionnement des assemblées délibérantes des collectivités et de leurs établissements publics. Le texte de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République1 précise les conditions de tenue des réunions des organes délibérants jusqu'au 1er avril 2021.
  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Tous les articles juridiques