Réforme des CRC: les magistrats ont refusé de siéger

Dialogue social

Les magistrats des chambres régionales des comptes (CRC) ont refusé de siéger vendredi matin pour protester contre ce qu’ils considèrent comme une « Blizkrieg » contre leurs juridictions, a annoncé leur syndicat, le SJF.

Ils reprochent au président de la commission des lois à l’Assemblée, Jean-Luc Warsmann (UMP), d’avoir présenté des amendements destinés à faire « adopter en force et dans la précipitation » le projet de réforme de leurs chambres lors de l’examen mercredi d’un texte sur les procédures de la justice. « L’ensemble du texte sera examiné à la va vite et en catimini en séance publique le lundi 4 ou le mardi 5 juillet », ajoute le SJF dans un communiqué. « Par l’utilisation de la procédure accélérée, les parlementaires à l’origine de cette manoeuvre, empêcheront ainsi plusieurs lectures du projet de loi et donc tout débat sur une réforme qui touche à des institutions cruciales pour l’équilibre de la vie publique locale ». La réforme, proposée par l’ancien Premier président de la Cour des Comptes Philippe Séguin et dont le principe a été repris par son successeur Didier Migaud, rencontre depuis plus de 3 ans l’opposition des magistrats de la Cour des comptes et des chambres régionales, souligne le SJF.

Selon les magistrats, elle va conduire à un affaiblissement des CRC « par le refus de leur confier le jugement de la responsabilité financière des élus locaux et par la réduction de leur présence sur le territoire ». La réforme « va porter un coup sévère au contrôle des finances publiques locales en amoindrissant les forces des chambres régionales qui démontrent pourtant chaque jour qu’elles sont indispensables à la démocratie locale », considèrent-ils. Les magistrats contestent en particulier une disposition qui prévoit que le nombre de CRC sera au maximum de 20. Philippe Séguin prévoyait même de remplacer les 22 CRC actuelles – une par région – par une dizaine de chambres interrégionales absorbées par la Cour des comptes. Créées en 1982 avec la décentralisation, les CRC sont des juridictions financières indépendantes, notamment chargées de vérifier la bonne gestion des collectivités locales. Elles peuvent informer le parquet si elles constatent des infractions. Le SJF rassemble 70% des 350 magistrats financiers.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • La mise en œuvre d'un intéressement collectif comme rémunération dans fonction publique est-elle vraiment possible ? Rémunération

    La mise en œuvre d’un intéressement collectif comme rémunération dans la fonction publique est-elle vraiment possible ?

    03/04/18
    « On va essayer de travailler à une nouvelle rémunération des agents publics fondée sur le mérite ». Telle est l’une des déclarations faites par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics sur les antennes de BFMTV - RMC le 19 février dernier. Si elle est dans l'air du temps, la question d'une rémunération « au mérite » des agents publics n’est pas nouvelle. Par le passé déjà, plusieurs gouvernements ont relancé cette idée d'introduire davantage de « mérite » dans la rémunération des fonctionnaires.
  • Tous les articles juridiques