Adaptation de l'application de la loi de transparence de la vie publique

Droits et obligations

L’instruction n° 5999/SG du 20 mars 2018 est relative à l’application du III de l’article 11 de la loi du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique.

L’application du III de l’article 11 de la loi du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique, qui soumet à une obligation de dépôt d’une déclaration de situation patrimoniale et d’une déclaration d’intérêts les dirigeants des établissements publics à caractère industriel et commercial et un grand nombre de dirigeants d’entreprises publiques, y compris des sociétés d’économie mixte, met en évidence des difficultés. Ces difficultés tiennent, d’une part, à la grande diversité des fonctions qui sont soumises aux obligations de dépôt d’une déclaration de situation patrimoniale et d’une déclaration d’intérêts en vertu de ce III et, d’autre part, aux conséquences radicales que la loi attache à la méconnaissance de ces obligations. Le gouvernement envisage de proposer une évolution de ce dispositif afin de soumettre les fonctions mentionnées au III de l’ article 11 au même régime que les autres mandats et fonctions soumis aux obligations de déclaration et de prévoir l’envoi par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique d’une injonction de régulariser préalablement au constat d’une nullité de la nomination. La circulaire vise à mettre en place un dispositif renforcé de suivi des obligations de déclaration prévues au III de l’article 11 de la loi du 11 octobre 2013 précité et à préciser et actualiser les règles en vigueur.

 

Texte de référence : Instruction n° 5999/SG, Application du III de l’article 11 de la loi du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique, 20 mars 2018

L'analyse des spécialistes

  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • La mise en œuvre d'un intéressement collectif comme rémunération dans fonction publique est-elle vraiment possible ? Rémunération

    La mise en œuvre d’un intéressement collectif comme rémunération dans la fonction publique est-elle vraiment possible ?

    03/04/18
    « On va essayer de travailler à une nouvelle rémunération des agents publics fondée sur le mérite ». Telle est l’une des déclarations faites par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics sur les antennes de BFMTV - RMC le 19 février dernier. Si elle est dans l'air du temps, la question d'une rémunération « au mérite » des agents publics n’est pas nouvelle. Par le passé déjà, plusieurs gouvernements ont relancé cette idée d'introduire davantage de « mérite » dans la rémunération des fonctionnaires.
  • Tous les articles juridiques