Retenue sur traitement suite à la transmission tardive d'un certificat médical

Droits et obligations

L’administration ne peut suspendre le traitement de l’agent même quand le certificat médical n’a pas été transmis en temps utile.

L’administration ne peut suspendre le traitement d’un agent même quand le certificat médical n’a pas été transmis en temps utile, sauf si celui-ci refuse de se soumettre à une contre-expertise médicale.

La retenue n’est légale que si la contre-expertise médicale a conclu au caractère injustifié de l’arrêt de travail ou si l’agent a refusé de se soumettre à l’injonction de reprendre son service. En revanche, l’absence de transmission dans les délais réglementaires des certificats médicaux (48 heures) est de nature à justifier le prononcé d’une sanction disciplinaire.

Texte de référence : TA de Rouen n° 0900867 du 20 septembre 2011

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques