Fonction publique : lancement d’un think tank autour du sens des services publics

Fonction publique

Un collectif de 15 fonctionnaires issus des trois versants de la fonction publique a lancé, mardi 5 octobre 2021, un nouveau think tank, baptisé « Sens du service public » et destiné à être « force de propositions » en vue de l’élection présidentielle d’avril 2022.

« Le collectif estime que depuis de nombreuses années, les concepts de modernisation et réforme de l’administration publique s’imposent dans les débats dans un sens étroit qui ne les renvoie qu’à des impératifs de gestion et de management public », soutiennent les cofondateurs dans un communiqué de presse. » Le collectif considère que la véritable modernisation des administrations publiques doit reposer sur des valeurs partagées et donner un sens autre que de seules aspirations gestionnaires », poursuivent-ils. « On a observé qu’il y a des points communs, des problématiques communes aux trois versants », explique à l’AFP Johan Theuret, l’un des quinze premiers membres du think tank. En conséquence, Sens du service public « veut avoir une vision globale du fonctionnement des services publics, selon trois axes : l’égalité d’accès aux services publics, l’exemplarité écologique et l’écoute démocratique », détaille le Directeur général adjoint de la Ville et Métropole de Rennes.

La création du think tank à quelques mois de l’élection présidentielle a vocation à irriguer les programmes des candidats à l’Élysée. « Le sens du service public sera force de propositions dans les prochaines semaines auprès des candidats et travaille sur l’élaboration d’une plateforme de contributions pour le début d’année 2022 », précise le think tank dans le communiqué publié mardi 5 octobre 2021.

Le collectif est pour l’heure composé de sept fonctionnaires d’État, six agents de la fonction publique territoriale et deux de l’hospitalière. La plupart occupent des fonctions d’encadrement. Le 20 septembre 2021, Nos services publics, un autre collectif d’agents publics, avait déjà alerté dans une vaste enquête sur la « perte de sens » ressentie par de nombreux fonctionnaires et contractuels. Sur les 4 555 répondants à un questionnaire administré en ligne, « 80 % déclaraient être confrontés « régulièrement » ou « très fréquemment » à un sentiment d’absurdité dans l’exercice de leur travail ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2021

Posté le par

Recommander cet article