Travail insuffisant

Fonction publique

La Cour Administrative d’Appel de Versailles, dans un arrêt n° 12VE01219 du 23 janvier 2014, précise qu’un travail insuffisant justifie un non renouvellement de contrat.

Un agent dont le contrat à durée déterminée est arrivé à échéance n’a aucun droit au renouvellement de celui-ci. L’autorité  compétente peut refuser de renouveler un tel contrat pour des motifs tirés de l’intérêt du service ou en raison de ce que le comportement de l’agent n’aurait pas donné entière satisfaction.

Les difficultés de l’agent à assurer les fonctions d’accueil qui lui avaient été dévolues au sein du service et son comportement inadapté envers sa hiérarchie constituent des faits à prendre en compte dans la décision. Les circonstances qu’aucune formation n’ait été proposée à un agent, qui plus est, est en arrêt de travail, ne sont pas de nature à établir que la décision de ne pas renouveler son contrat serait entachée d’une erreur manifeste d’appréciation ou d’un détournement de pouvoir.

 

Texte de référence : Cour Administrative d’Appel de Versailles, 6e chambre, 23 janvier 2014, n° 12VE01219, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques