L’innovation RH au cœur des préoccupations territoriales

Management

« Gestion des ressources humaines : quelles innovations pour répondre aux enjeux des collectivités territoriales ? ». La conférence organisée le 11 mai dernier par la ville de Levallois, Territoria (Observatoire national de l’innovation publique) et le Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales avaient délibérément opté pour une approche « concrète et pragmatique » des démarches managériales.

En introduction, Philippe Lottiaux, le directeur général des services (DGS) de Levallois, soulignait la nécessité pour les collectivités territoriales de privilégier « l’individualisation des parcours professionnels, la prise en compte des désirs des agents et la nécessité de décloisonner les filières de métiers afin de favoriser la mobilité au sein des collectivités ». « Nous sommes soumis à un impératif d’excellence, de réponses rapides et argumentées aux demandes des usagers, au même titre que les entreprises privées le sont vis-à-vis du marché ou des actionnaires », lançait-il avec un brun de provocation.

Directrice talent management auprès du cabinet Hudson, Nicole Prudhomme a ensuite fait une synthèse rapide de l’étude relative à « L’ADN des dirigeants publics et privés ». « Les dirigeants publics sont globalement davantage contraints par la règle que leurs homologues du privé et s’inscrivent plus dans une logique de contrôle que de facilitation, expliquait-elle. Leur modèle de management est plus hiérarchique et descendant que dans la sphère privée, caractérisée par davantage de transversalité. »

Levallois Campus

Enfin, Patricia Robin, directrice générale adjointe chargée des ressources humaines à la ville de Levallois, a décrit avec force détails deux initiatives qui lui ont valu le prix Territoria 2009, dans la catégorie management : l’organisation, le 5 février 2009, d’un forum des métiers internes (25 métiers présentés) et la création, à la rentrée 2008, d’une école de formation municipale baptisée « Levallois Campus », dans des locaux appartenant à la commune (5 bureaux, 8 salles de cours).

Cette école (une rareté dans le domaine territorial) a pour ambition de favoriser les formations et l’évolution de carrière des agents. « Nous proposons des formations spécifiques en intra qui répondent aux besoins exprimés, en complément des cursus du CNFPT », expliquait Patricia Robin. Les propositions (cadres de la ville et formateurs extérieurs agréés) sont variées : intégration ville, préparation au concours, sécurité au travail, environnement territorial, management, mais aussi, pour des agents de catégorie C, des remises à niveau en français ou en mathématiques. Bref, un large spectre. « Nous avons la chance d’avoir en interne un agent formateur en informatique. Il peut, quasiment à la demande, assurer des formations basiques ou plus sophistiquées sur un logiciel ou sur de la bureautique. En 2009, près de 300 agents ont ainsi été formés, ce qui aurait été inenvisageable si nous avions procédé de manière traditionnelle », se réjouit Patricia Robin.

Éric Delon

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum