Revue de presse : l’antifragilité ou le triangle des valeurs

Management

Entre public et privé, quelques études post Covid et des regards inédits tels que l’antifragilité ou le triangle des valeurs.

  • Les DRH du privé plébiscitent le télétravail

Sur Zevillage un chiffre impressionnant, 85 % des DRH, selon une grande enquête de leur association souhaitent développer cette pratique au sein de leur entreprise de façon pérenne après la crise du coronavirus. Ils estiment néanmoins que cela ne peut concerner toutes les fonctions de l’entreprise et ils plébiscitent un modèle hybride mêlant présentiel et télétravail. Parmi eux, 83 % vont revoir à la hausse la part de postes éligibles au télétravail.

  • « Le maillon faible des entreprises ? Un certain style de management »

Sur Décideur magazine, peu familier de la langue de bois, le DRH de Sony France, Claude Monnier, réclame un droit d’inventaire. Selon lui, l’objectif en terme de management n’est pas de repartir mais de répartir.

  • Les agents ont plutôt bien vécu la crise du Covid-19, selon un sondage Casden/BVA

Sur weka.fr, Télétravail, difficultés pratiques, pression, solitude, baisse de revenus du foyer… : comme tous les Français, les fonctionnaires ont dû s’adapter à la crise sanitaire. Les agents de la fonction publique territoriale (FPT) sont 22 % à avoir eu le sentiment d’être en première ligne dans la lutte contre le coronavirus contre 26 % de l’ensemble des fonctionnaires.

  • Comment déconfiner l’action publique ?

Sur Symbioses citoyennes, après avoir pointé les différences entre résilience et antifragilité, cet article pose dans le contexte pandémique que nous traversons l’hypothèse d’une action publique antifragile et comment la notion floue de transformation publique pourrait s’en voir qualifiée. En un mot : comment déconfiner l’action publique ?

  • Le triangle des valeurs : l’impératif de cohérence éthique

Sur Xerficanal, on peut lire qu’au quotidien de très nombreux salariés se retrouvent en situation « de dissonance éthique ». Concrètement, le triangle des valeurs qui est le socle d’un comportement éthique dans les organisations s’est déformé, les mettant en situation de malaise et de porte-à-faux.

Séverine Bellina et Hugues Perinel, Réseau service public

Posté le par

Recommander cet article