PME et marchés publics : le gouvernement se veut rassurant pour les marchés globalisés

Marchés spécifiques

Le Service des Achats de l’État globalisera les marchés seulement si le secteur économique le permet…

Le gouvernement a souhaité rassurer les PME. « Le Service des achats de l’État (SAE) est chargé de faire des économies sur les achats courants mais doit faciliter également l’accès au PME », a affirmé la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Écologie, Valérie Letard. La globalisation des achats est effectuée quand l’offre économique est elle-même concentrée et puis « le Service des Achats de l’État effectue un examen préalable pour définir si un alotissement régional doit être effectué ou pas. La professionnalisation de l’achat n’est pas synonyme d’exclusion des PME », a expliqué la secrétaire d’État.

Elle a rappelé ensuite que les PME pouvaient également utiliser les groupements pour répondre aux appels d’offres ou encore la sous-traitance. Par exemple, dans son marché de véhicules, l’entreprise nationale attributaire utilise les compétences de milliers de PME pour l’entretien des véhicules, a-t-elle expliqué.

Le sénateur Antoine Lefèvre était aujourd’hui le porte-parole de PME « très préoccupées par le poids de l’UGAP et la création du Service des Achats de l’État ». Dans son discours, il a rappelé que le non renouvellement de marchés locaux au profit de marchés globaux lancés par les Service des achats de l’État pose des problèmes d’emplois locaux. Et puis, « si les petites entreprises peuvent se regrouper pour répondre aux appels d’offres, cela demande une solidarité financière difficile à obtenir », expliquait-il.

Valérie Siddahchetty

Texte de référence :

  • Question orale n° 844 du sénateur Antoine Lefèvre au secrétaire d’État chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services et de la consommation  sur la réorganisation des achats publics en faveur des PME (1er juin 2010)

L'analyse des spécialistes

  • Rupture conventionnelle dans la fonction publique : les précisions de la décision n°2020-860 QPC Fonction publique

    Rupture conventionnelle dans la fonction publique: les précisions de la décision n°2020-860 QPC

    21/10/20
    En rappelant que la rupture conventionnelle « ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties », dans sa décision n° 2020-860 QPC, le Conseil constitutionnel souligne la nature contractuelle de cette procédure et affirme que tout fonctionnaire peut alors être assisté par l'organisation syndicale de son choix, qu'elle soit représentative ou non.
  • Quelle CDIsation des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quelle “CDIsation” des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ?

    19/10/20
    Le droit de la fonction publique reconnait le principe du recours aux contrats à durée indéterminée (CDI) et autorise le recrutement de contractuels sur des postes permanents. Depuis la moitié des années 2000, il y a eu une multiplication des agents contractuels à durée indéterminée, ce qui constitue une exception au principe d'exclusivité de l'occupation des emplois publics permanents par des fonctionnaires. La loi du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique et le décret n° 2019-1414 du 19 décembre 2019 renforcent cette tendance dans la fonction publique territoriale.
  • Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ? Intercommunalité

    Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ?

    02/10/20
    Au 1er octobre 2020, le sort des syndicats de communes exerçant cette compétence à la date du transfert de la compétence à une communauté de communes ou communauté d'agglomération semble partiellement scellé.
  • Tous les articles juridiques