PME et marchés publics : le gouvernement se veut rassurant pour les marchés globalisés

Marchés spécifiques

Le Service des Achats de l’État globalisera les marchés seulement si le secteur économique le permet…

Le gouvernement a souhaité rassurer les PME. « Le Service des achats de l’État (SAE) est chargé de faire des économies sur les achats courants mais doit faciliter également l’accès au PME », a affirmé la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Écologie, Valérie Letard. La globalisation des achats est effectuée quand l’offre économique est elle-même concentrée et puis « le Service des Achats de l’État effectue un examen préalable pour définir si un alotissement régional doit être effectué ou pas. La professionnalisation de l’achat n’est pas synonyme d’exclusion des PME », a expliqué la secrétaire d’État.

Elle a rappelé ensuite que les PME pouvaient également utiliser les groupements pour répondre aux appels d’offres ou encore la sous-traitance. Par exemple, dans son marché de véhicules, l’entreprise nationale attributaire utilise les compétences de milliers de PME pour l’entretien des véhicules, a-t-elle expliqué.

Le sénateur Antoine Lefèvre était aujourd’hui le porte-parole de PME « très préoccupées par le poids de l’UGAP et la création du Service des Achats de l’État ». Dans son discours, il a rappelé que le non renouvellement de marchés locaux au profit de marchés globaux lancés par les Service des achats de l’État pose des problèmes d’emplois locaux. Et puis, « si les petites entreprises peuvent se regrouper pour répondre aux appels d’offres, cela demande une solidarité financière difficile à obtenir », expliquait-il.

Valérie Siddahchetty

Texte de référence :

  • Question orale n° 844 du sénateur Antoine Lefèvre au secrétaire d’État chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services et de la consommation  sur la réorganisation des achats publics en faveur des PME (1er juin 2010)

L'analyse des spécialistes

  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • Tous les articles juridiques