Distinction du grade et de l'emploi

Rémunération

La Cour administrative d’appel de Marseille, dans un arrêt du 10 février 2015, précise qu’un agent public ne peut alléguer d’un préjudice le fait qu’il détienne un poste d’un niveau de grade supérieur à celui que son grade lui donnait vocation à exercer s’il l’avait lui-même demandé.

Le grade est le titre qui confère à son titulaire vocation à occuper l’un des emplois qui lui correspond. Il est distinct de l’emploi (article 12 de la loi susvisée du 13 juillet 1983).

Constitue une faute susceptible d’engager sa responsabilité, le fait pour l’administration d’affecter un fonctionnaire, pour une longue période et sans que l’intérêt du service soit justifié, sur un ou plusieurs emplois d’un niveau supérieur à ceux que son grade lui donne vocation à occuper.

Pour autant, le préjudice allégué par un agent qui avait lui-même demandé à être affecté sur des emplois de catégorie supérieure dans lesquels il s’épanouissait ne peut pas être établi. C’est en particulier le cas lorsque l’agent avait accepté en toute connaissance de cause le risque de subir un décalage entre son niveau de responsabilité et celui de sa rémunération statutaire.

 

Texte de référence : Cour administrative d’appel de Marseille, 10 février 2015, requête n° 13MA00741, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques