Revalorisation des montants des astreintes

Rémunération

Deux arrêtés du 14 avril 2015 fixent les montants des indemnités d’astreinte et de permanence.

L’arrêté du 14 avril 2015 (NOR : DEVK1425770A) fixe les montants de l’indemnité d’astreinte en fonction des catégories d’activité. L’indemnisation horaire des interventions est de 16 euros en semaine et de 22 euros pour la nuit, le samedi, le dimanche ou les jours fériés. L’arrêté du 24 août 2006 est abrogé.

L’arrêté du 14 avril 2015 (NOR : DEVK1425758A) fixe quant à lui les taux de l’indemnité de permanence à trois fois celui de l’indemnité d’astreinte d’exploitation, une majoration de 50 % est prévue lorsque l’agent est prévenu de la permanence moins de quinze jours francs avant son début.

Textes de référence :

Arrêté du 14 avril 2015 fixant les montants de l’indemnité d’astreinte et la rémunération horaire des interventions aux ministères chargés du Développement durable et du Logement

Arrêté du 14 avril 2015 fixant les taux de l’indemnité de permanence aux ministères chargés du Développement durable et du Logement

 

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques