Âge légal de la retraite à 62 ans et alignement entre le public et le privé

Retraite

L’âge légal de la retraite est porté à 62 ans. Seuls les Françaises et les Français ayant commencé à travailler avant leur 18 anniversaire échappent à cette réforme. L’alignement des cotisations retraites entre le public et le privé se fera en 10 ans.

Mercredi 16 juin 2010, Éric Woerth, le ministre du Travail a dévoilé les arbitrages du gouvernement sur la réforme des retraites. L’âge légal de départ va être progressivement porté à 62 ans d’ici 2018, contre 60 ans aujourd’hui et la durée de cotisation à 41 ans et un trimestre en 2013, puis 41,5 ans en 2020.

Âge légal de départ en retraite

L’âge légal augmentera ainsi de quatre mois par an à partir du 1er juillet 2011 et cette augmentation se fera par année de naissance. Ce report devrait permettre, selon Éric Woerth, d’économiser 19 milliards d’euros en 2018. L’âge légal des régimes spéciaux ne sera quant à lui relevé qu’à partir du 1er janvier 2017.

Selon le ministre du Travail, c’est la seule solution pour permettre de ramener le déficit des régimes de retraites à 7,8 milliards d’euros en 2015, au lieu de 16,8 milliards prévus en 2010, et à l’équilibre en 2018.

Alignement des cotisations entre le public et le privé

Éric Woerth a également précisé que le gouvernement propose également d’aligner les cotisations retraites des fonctionnaires sur celles du secteur privé en 10 ans, les faisant passer de 7,85 % à 10,55 %. Est également proposé la fermeture, dès 2012, du dispositif de départ anticipé pour les fonctionnaires parents de trois enfants ayant 15 ans de service.

Par ailleurs, « quand la pénibilité du travail est avérée, l’âge légal de départ sera maintenu à 60 ans », a ajouté le ministre qui a précisé que cela concernait les salariés en situation « d’usure professionnelle » et ayant une incapacité physique « constatée » supérieure ou égale à 20 %.

Christophe Belleuvre

Texte de référence :

  • Conférence de presse d’Éric Woerth du 16 juin 2010

L'analyse des spécialistes

  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • Tous les articles juridiques