Recrutement des agents non titulaires au-delà de 65 ans

Retraite

Il est possible de recruter un agent non titulaire de plus de 65 ans.

Pour les agents non titulaires nés entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951, la limite d’âge a été augmentée de quatre mois. Pour les agents non titulaires nés entre le 1er janvier 1952 et le 31 décembre 1954, la limite d’âge est relevée progressivement de cinq mois par génération et par an pour atteindre 67 ans pour les générations nées à compter du 1er janvier 1955.

Il y a donc concordance entre le calendrier du relèvement de l’âge requis pour une retraite à taux plein du régime général d’assurance vieillesse et le calendrier du recul de la limite d’âge des agents non titulaires. Cette concordance permet aux collectivités territoriales d’employer des agents non titulaires âgés de plus de 65 ans s’ils sont nés après le 1er juillet 1951, dans les limites fixées selon leur année de naissance.
 

Texte de référence : QE n° 1500 du 25 octobre 2012

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques