Fonctionnaires : imputabilité au service d'un acte suicidaire

Santé et sécurité au travail

Un acte suicidaire n’est pas imputable au service si l’agent souffrait d’une dépression reconnue antérieurement à son activité professionnelle.

Le Conseil d’État précisait, dans une décision du 16 juillet 2014, qu’un suicide ou une tentative de suicide intervenant sur le lieu et dans le temps du service, en l’absence de circonstances particulières le détachant du service, présentait le caractère d’un accident de service. La haute juridiction dans un arrêt du 24 octobre 2014 énonce désormais que n’est pas imputable au service un acte suicidaire commis sur le lieu de travail, dans la  mesure où aucune circonstance particulière tenant aux conditions de travail n’est susceptible de l’avoir occasionné et où l’agent souffrait d’une dépression qui, si elle a pu être favorisée par son activité professionnelle, s’était déjà manifestée précédemment et trouvait son origine dans sa personnalité.

Texte de référence : Conseil d’État, 6e / 1re SSR, 24 octobre 2014, n° 362723

L'analyse des spécialistes

  • Épidémie de Covid-19 : le point sur l'ordonnance relative au report du second tour des élections municipales Élus

    Épidémie de Covid-19 : le point sur l’ordonnance relative au report du second tour des élections municipales

    06/04/20
    Prise en application de l'article 19 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19, l'ordonnance n° 2020-390 du 1er avril 2020 détermine l'organisation du second tour du scrutin, le financement et le plafonnement des dépenses électorales et l'organisation de la campagne électorale, les règles en matière de consultation des listes d'émargement et les règles de transparence financière.
  • Épidémie de Covid-19 : que dit l'ordonnance visant à assurer la continuité du fonctionnement des institutions locales ? Élus

    Épidémie de Covid-19 : que dit l’ordonnance visant à assurer la continuité du fonctionnement des institutions locales ?

    03/04/20
    Prise en application de l'article 11 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19, l'ordonnance n° 2020-391 du 1er avril 2020 s'applique à l'ensemble des collectivités territoriales et à leurs groupements.
  • Que dit l'ordonnance du 25 mars 2020 sur la dérogation au principe de la responsabilité personnelle et pécuniaire des comptables publics durant l'épidémie de Covid-19 ? Finances locales

    Que dit l’ordonnance du 25 mars 2020 sur la dérogation au principe de la responsabilité personnelle et pécuniaire des comptables publics durant l’épidémie de Covid-19 ?

    31/03/20
    Prise en application du h du 1° du I de l'article 11 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19, l'ordonnance n° 2020-326 du 25 mars 2020 précise les modalités dans lesquelles il pourra être temporairement dérogé au principe de la responsabilité personnelle et pécuniaire des comptables publics.
  • Tous les articles juridiques