Refus de titularisation et anxiété réactionnelle

Santé et sécurité au travail

L’annonce d’un refus de titularisation et un état d’anxiété réactionnelle directement lié à des conflits professionnels concourant à un état dépressif est imputable au service.

Une cadre de santé stagiaire demandait la reconnaissance de l’imputabilité au service de son état dépressif qui a fait suite à son changement d’affectation d’office et à l’avis défavorable de la CAP à sa titularisation.

La Haute Juridiction a fait droit à sa demande en estimant que l’annonce de la décision de ne pas la titulariser a pu affecter son équilibre personnel. La production d’un certificat médical attestant l’absence d’antécédents et d’une anxiété réactionnelle directement liée à des conflits professionnels, l’avis favorable rendu par la commission de réforme concluant à l’imputabilité au service de ses arrêts de travail, n’ont pas permis d’acter que son état dépressif résultait d’une cause étrangère au service.
 

Texte de référence : Conseil d’État, 5e / 4e SSR, 1er octobre 2014, requête n° 367504, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques